EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Ukraine : possible envoi d'avions de combat occidentaux ?

Archives : avion de chasse F16 de l'armée turque lors d'un exercice en mer Méditerranée, le 15/09/2022
Archives : avion de chasse F16 de l'armée turque lors d'un exercice en mer Méditerranée, le 15/09/2022 Tous droits réservés Khalil Hamra/Copyright 2022 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Khalil Hamra/Copyright 2022 The AP. All rights reserved.
Par euronews avec AFP, AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les Occidentaux vont-ils livrer des avions de chasse à l'Ukraine ? Le sujet divise. Kyiv presse ses alliés d'accélérer la livraison d'armes.

PUBLICITÉ

Le président américain Joe Biden a déclaré ce lundi que les Etats-Unis ne livreraient pas d’avions de combat F-16 à l’Ukraine, alors que Kyiv presse ses alliés d’accélérer la livraison d’armes.

Après avoir annoncé l’envoi de chars lourds à l’Ukraine, les dirigeants occidentaux restent prudents, par crainte d'une escalade du conflit.

En déplacement aux Pays-Bas pour y rencontrer le Premier ministre néerlandais Mark Rutte, le président français Emmanuel Macron n’a toutefois pas fermé la porte à l’envoi d’avions de chasse.

"Par définition, rien n'est exclu, a précisé le président français Emmanuel Macron. Nous adressons toujours les choses au vu de trois critères. Le premier c'est que ce soit demandé utile compte tenu des délais, de formation et de livraison, pour l'armée ukrainienne. Et c'est pour quoi j'ai encore la semaine dernière parlé pendant plus d'une heure et demi avec le président Zelensky".

Lors d'une visite de Première ministre danoise Mette Frederiksen à Mykolaïv, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a, de son côté, insisté sur l'urgence de recevoir le plus rapidement possible les armes promises par ses alliés. Il a également évoqué la question de la reconstruction du pays.

L'opérateur énergétique public ukrainien Ukrenergo, a admis que système énergétique du pays avait été considérablement endommagé par les frappes russes.

Kyiv a par ailleurs démenti ce lundi que les troupes russes progressaient, comme l’affirme Moscou, près de la ville de Vouhledar, nouveau point chaud du front.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ukraine : des bombardements russes font trois morts à Kherson

Zelensky dénonce l'"hypocrisie" du CIO et martèle que "la neutralité n'existe pas"

Des bombardements russes sur Kryvyi Rih mercredi font au moins 8 morts