Estonie : Ursula von der Leyen et Jens Stoltenberg réaffirment leur soutien à l'Ukraine

De gauche à droite : Ursula von der Leyen, Kaja Kallas et Jens Stoltenberg, à RTallinn, en Estonie, le 24 février 2023.
De gauche à droite : Ursula von der Leyen, Kaja Kallas et Jens Stoltenberg, à RTallinn, en Estonie, le 24 février 2023. Tous droits réservés AP Photo/Pavel Golovkin
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La présidente de la Commission européenne et le secrétaire général de l'OTAN ont rencontré la Première ministre estonienne Kaja Kallas, le jour de la fête de l'indépendance du pays.

PUBLICITÉ

Un an, jour pour jour, après le début de l’invasion russe de l’Ukraine, Ursula von der Leyen et Jens Stoltenberg se sont rendus à Tallinn pour rencontrer la Première ministre estonienne Maja Kallas.

La présidente de la Commission européenne et le secrétaire général de l’OTAN en ont profité pour réaffirmer leur soutien à l’Ukraine.

"Nous devons continuer à donner à l'Ukraine les moyens de se défendre, jusqu'à ce que les Russes mettent fin à cette guerre et quittent l'Ukraine, a déclaré Ursula von der Leyen. Et c'est pourquoi nous restons fermement aux côtés de l'Ukraine, plus déterminés que jamais, pour soutenir l'Ukraine, financièrement, économiquement et militairement."

"Certains s'inquiètent du fait que notre soutien à l'Ukraine risque de déclencher une escalade. Mais il n'y a pas d'options sans risque, estime Jens Stoltenberg. Et le plus grand des risques est que le président Poutine gagne."

Les deux dirigeants se sont également joints à une commémoration militaire, le jour de la fête de l’indépendance du pays.

Depuis le début du conflit, l'Estonie et ses voisins baltes, la Lituanie et la Lettonie, comptent parmi les plus fervents soutiens de l'Ukraine.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Nouvelles sanctions de l'UE contre la Russie, un an jour pour jour après le début de la guerre

Estonie : plus de permis de séjour pour le chef de l'Église pro-russe

Zelensky exclut toute "pause" dans la guerre