Fusillade de Louisville : déroulé des faits

Gerbe de fleurs déposée sur les marches de la banque de Louisville, théâtre d'une fusillade lundi matin
Gerbe de fleurs déposée sur les marches de la banque de Louisville, théâtre d'une fusillade lundi matin Tous droits réservés Timothy D. Easley/AP
Par Euronews avec Agences
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La Police n'était même pas sortie de la voiture de patrouille lorsque le tireur a commencé à tirer sur eux.

PUBLICITÉ

Ce mardi les autorités sont revenus sur les faits et ont donné plus de détails sur le déroulé de la fusillade dans une banque de Louisville, principale ville du Kentucky. Un tireur a ouvert le feu lundi matin tuant quatre personnes et faisant au moins huit blessés avant d'être neutralisé.

Le chef adjoint du département de police du de Louisville, Paul Humphrey, a présenté aux journalistes des images montées et des photos fixes lors d'une nouvelle conférence mardi et a félicité les agents qui ont répondu pour leur héroïsme.

Ils ont reçu l'appel d'une fusillade à Old National Bank à 8 h 38, et les deux agents sont arrivés trois minutes plus tard, selon une chronologie fournie par la police. Ils n'étaient même pas sortis de la voiture de patrouille lorsque le tireur a commencé à tirer sur eux.

"Reculez, reculez, reculez", a crié un officier alors que des coups de feu tonnaient en arrière-plan.

Une image fixe de la vidéo de surveillance montrait le tireur de 25 ans, qui travaillait à la banque, tenant un fusil, portant un jean, une chemise boutonnée bleue et des baskets, alors que du verre brisé à jonchait l'intérieur du bâtiment. Il avait déjà abattu de nombreuses personnes à l'intérieur et la police a déclaré qu'il avait installé une position d'embuscade pour attaquer les agents à leur arrivée.

Le maire de Louisville, Craig Greenberg, a déclaré qu'il était crucial de diffuser les images car "la transparence est importante - encore plus en temps de crise".

Le chef de la police Jacquelyn Gwinn-Villaroel a déclaré lors d'une conférence de presse que l'employé de banque Connor Sturgeon, 25 ans, avait acheté le fusil d'assaut AR-15 utilisé lors de l'attaque chez un concessionnaire local le 4 avril.

«Nous savons que cela était ciblé. Il connaissait ces personnes, bien sûr, parce qu'il travaillait là-bas », a déclaré Gwinn-Villaroel, mais n'a pas donné d'indication sur le motif de la fusillade.

Gwinn-Villaroel a salué les "actions héroïques" des officiers qui ont engagé le tireur sans hésitation à leur arrivée.

Le maire a exhorté à l'unité alors que la communauté pense encore ses plaies.

"Nous nous sentons tous secoués par cela, et effrayés et en colère ", a déclaré le maire de Louisville. "Il est important que nous nous réunissions en tant que communauté pour traiter cette tragédie en particulier, mais pas seulement cette tragédie parce que la réalité c'est que nous avons déjà perdu 40 personnes à cause de la violence armée à Louisville cette année." 

Les États-Unis paient un très lourd tribut à la dissémination des armes à feu sur leur territoire et à la facilité avec laquelle les Américains y ont accès. Le pays compte en effet 49000 morts par balles en 2021.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Fusillade meurtrière dans un hôpital d'Atlanta

Etats-Unis: au moins quatre morts après des tirs lors d'un anniversaire

Les Etats-Unis accentuent le contrôle des armes à feu