Construire l'Europe en période d'incertitude

13e Conférence sur l'Etat de l'Union, Florence, Italie
13e Conférence sur l'Etat de l'Union, Florence, Italie Tous droits réservés Euronews
Par Giorgia OrlandiEuronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Construire l'Europe en période d'incertitude : la 13e Conférence sur l'Etat de l'Union s'est penchée sur l'avenir l'Union, les leçons à tirer de la pandémie et des conséquences de la guerre en Ukraine.

PUBLICITÉ

Construire l'Europe en période d'incertitude : c'était le thème central de la 13e édition de la Conférence sur l'état de l'Union.

Des intervenants du monde entier ont afflué à Florence à l'occasion de cet événement de deux jours pour discuter de l'évolution de l'Union européenne à la suite des crises passées et présentes.

L'enjeu, pour l'Europe, est de tirer les leçons de la lutte contre la pandémie de Covid-19 et d'anticiper les conséquences encore à venir de l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

Antonio Tajani, ministre italien des Affaires étrangères : "Parfois, l'Europe ne se concentre que sur les petits problèmes et n'est donc pas en mesure de faire face à des défis plus importants. Pourquoi l'Italie a-t-elle mis l'accent sur la nécessité de traiter la question des migrations ? Parce que c'est une question qui est partagée par tous. Ce n'est pas seulement un problème italien."

Les débats ont également porté sur l'état de droit, la transition numérique et particulièrement sur la rôle et l'influence de l'Europe dans le monde

Timothy Garton Ash, professeur d'études européennes, Université d'Oxford : "Malheureusement, si nous sommes devenus un peu plus forts, d'autres l'ont été beaucoup plus, si bien que par rapport à la Chine, à la Russie, à l'Inde et à d'autres puissances non-occidentales, je pense que nous sommes relativement faibles, et c'est là une partie de notre problème."

Georgia Orlandi, Euronews : "Les temps incertains ne sont pas terminés et les élections européennes de l'année prochaine seront un moment clé pour déterminer l'avenir de l'Union européenne. La conférence de deux jours a envoyé un message très clair : les leçons tirées de la crise récente ne suffisent pas à elles seules à renforcer l'Europe."

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Moldavie prend de nouvelles mesures contre l'ingérence russe à l'approche du référendum sur l'UE

"Une réussite majeure" : Ylva Johansson s'exprime sur le pacte migratoire européen

Espagne : La fin des "visas dorés" pour lutter contre la spéculation