L'offensive ukrainienne se fait attendre

AP
AP Tous droits réservés Euronews
Tous droits réservés Euronews
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Sur la ligne de front, dans le sud de l'Ukraine, les civils attendent dans les abris la contre-offensive promise par Kiev.

PUBLICITÉ

Cet abri humanitaire de la petite ville d'Orikhiv est installé dans le sous-sol d'une école à sept kilomètres de la ligne de front.

Nous sommes dans le sud de l'Ukraine, dans la région de Zaporijjia, là où pourrait commencer la contre-offensive promise par Kiev.

En attendant, la petite ville est la cible des bombardements russes.

Svitlana Romashko, assistante sociale : " C'est très triste et ça me fait pleurer. Je le vois tous les jours ; je vais au travail le matin, il y avait une maison, j'y vais le soir après le travail - il n'y a plus de maison. C'est très triste et on peut pleurer tous les jours, mais pas forcément. Les ennemis ne me verront pas pleurer".

Les civils se réfugient ici dans l'espoir d'être protégés des bombes, de trouver de quoi manger et se laver.

Sur le front, le ravitaillement en nourriture et produits de première nécessité est capital.

À Kiev, des volontaires se relaient pour préparer les repas pour les soldats.

Les noix et les fruits secs sont utilisés pour les barres énergétiques qui sont ensuite envoyées aux troupes.

Les bénévoles cuisinent aussi un bortsch déshydraté que les soldats pourront ensuite préparer sans trop de difficultés.

Svitlana Kozina, coordinatrice d'un groupe de volontaires : "Au front, l'essentiel, ce sont les munitions et la nourriture. C'est avec cela qu'ils tirent et c'est ce qu'ils consomment pour se renforcer. La nourriture sous cette forme est très pratique car elle est compacte. Vous pouvez garder un tel paquet dans un sac, ou même dans une poche de votre veste, et le porter. Mettez-le derrière votre gilet pare-balles."

Ici comme partout dans le pays, les soldats attendent le début de la contre-offensive.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Frappes mortelles russes sur le centre de l'Ukraine, Kyiv affirme avoir abattu un bombardier russe

Conséquences d'une frappe russe sur Dnipro

L'Ukraine aurait abattu un bombardier stratégique russe, Moscou affirme que l'avion s'est écrasé