EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Les animaux "moches" méritent-ils d'être sauvés autant que les autres espèces ?

Le requin-ange est présent partout en Europe.
Le requin-ange est présent partout en Europe. Tous droits réservés Jake Davies / On The Edge
Tous droits réservés Jake Davies / On The Edge
Par Charlotte EltonHuseyin Koyuncu
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La beauté ne doit pas déterminer le sort des espèces. Des milliers d'espèces sont en danger d'extinction parce qu'elles sont jugées trop moches pour susciter l'intérêt des hommes.

PUBLICITÉ

L'organisation On The Edge utilise des méthodes novatrices pour attirer l'attention du public sur des créatures souvent ignorées dans le royaume animal. En lançant deux jeux vidéo captivants, intitulés "Save the Purple Frog" et "Kākāpō Run", l'organisation cherche à reconnecter les joueurs avec la nature en mettant en lumière des espèces souvent négligées.

Le jeu "Save the Purple Frog", met l'accent sur les menaces auxquelles cette grenouille est confrontée et incite les joueurs à se familiariser avec ses habitudes de vie uniques.

D'autre part, dans "Kākāpō Run", les joueurs incarnent un perroquet originaire de Nouvelle-Zélande, qui tente désespérément d'atteindre un sanctuaire protégé. Ce jeu permet aux joueurs de découvrir les défis auxquels ces oiseaux rares sont confrontés dans leur lutte pour la survie, tout en les sensibilisant à l'importance de préserver leur habitat.

Le Dr. Alex Bowman, directeur de l'histoire naturelle chez On The Edge, explique que ces jeux vidéo sont conçus pour attirer l'attention sur des espèces qui ont souvent été négligées en termes de conservation. Il souligne que bien que les animaux les plus magnifiques attirent généralement le plus d'attention, cela ne signifie pas qu'ils sont les plus importants pour la préservation de la biodiversité.

Pourquoi certains animaux retiennent-ils toute l'attention ?

Dans le débat sur la protection des espèces, il est indéniable que les animaux les plus beaux et majestueux, tels que les pandas et les léopards des neiges, captivent l'attention du public.

Cependant, il est crucial de reconnaître que les animaux "laids" ont également besoin d'être protégés.

Les études ont révélé que les animaux moins esthétiques suscitent moins d'intérêt pour la recherche et reçoivent moins de fonds pour leur protection. Selon une étude de recherche datant de 2020, les vertébrés tels que les mammifères, les poissons et les reptiles bénéficient de 468 fois plus d'investissements pour la conservation que les invertébrés, tels que les insectes, les araignées et les vers.

Une étude française réalisée en 2022 a souligné que les poissons les plus laids étaient les plus menacés d'extinction, malgré leur importance écologique.

Cette situation est compréhensible : il est plus facile pour une organisation caritative de collecter des fonds en vendant une peluche représentant un panda qu'en mettant en avant un "obscur insecte".

Pourtant, les espèces négligées ou mal-aimées jouent souvent un rôle écologiquement crucial. Les guêpes, par exemple, sont des membres précieux d'un écosystème fonctionnel, car elles régulent les populations de chenilles, d'araignées et de mouches vertes qui causent des ravages dans les jardins.

Malgré leur rôle vital, elles reçoivent une fraction minime de l'attention accordée aux bourdons.

"Le bourdon, ce petit pollinisateur flou associé à son éthique du travail, attire tous les regards", explique M. Bowmer. "Les guêpes ont également besoin de notre attention, tout comme les petites abeilles adorables qui font l'objet de campagnes quotidiennes."

Comment "On The Edge" parvient à faire aimer les animaux mal-aimés ?

La fondation On The Edge s'est fixé pour mission de renverser la tendance et d'éveiller des sentiments de compassion envers les créatures souvent négligées.

Le nom EDGE, qui signifie "Espèces Évolutivement Distinctes et Globalement Menacées", regroupe des animaux tels que la grenouille pourpre et le pangolin indien. Ces espèces uniques représentent des milliards d'années d'évolution.

Cependant, nous courons le risque de les perdre à jamais si nous ne prenons pas rapidement des mesures en investissant des fonds dans la restauration des habitats et des programmes de réintroduction.

PUBLICITÉ

Une étude réalisée en 2015 révèle que le changement climatique conduira à l'extinction définitive d'une espèce sur six si nous n'agissons pas de manière décisive.

"Pour les animaux que nous considérons comme ennuyeux, effrayants ou dérangeants, il suffit de changer de discours. C'est ainsi que nous les protégeons", explique-t-il.

"Nous captivons l'imagination. Nous établissons un lien émotionnel avec les individus et leur offrons une nouvelle image."

Visionnez la vidéo ci-dessus pour en savoir davantage sur les animaux EDGE et leur importance pour notre planète.

PUBLICITÉ

Video editor • Hannah Brown

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

"Wildlife Photographer of the Year" : tour d'horizon des photos plébiscitées en 2023

Le "Cube" a mené l'enquête sur les vidéos virales montrant des sauvetages d'animaux

No Comment : "Ce n'est pas mon animal, c'est ma famille"