EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Les Occidentaux estiment qu'il est "trop tôt" pour juger du succès de la contre-offensive de Kyiv

Emmanuel Macron, Andrzej Duda et Olaf Scholz, le triangle de Weimar à Paris pour se coordonner sur l'aide militaire à l'Ukraine.
Emmanuel Macron, Andrzej Duda et Olaf Scholz, le triangle de Weimar à Paris pour se coordonner sur l'aide militaire à l'Ukraine. Tous droits réservés Michel Euler/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Michel Euler/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Mais Européens et Américains pensent que les manoeuvres actuelles pourrait influencer la fin du conflit.

PUBLICITÉ

Que pensent les Occidentaux de l'offensive ukrainienne dans le Donbass? Alors que Kyiv annonce la libération de 7 villages dans le Sud-Est du pays, ses alliés affirment qu'il est encore trop tôt pour évaluer le succès des manoeuvres en cours. Mais tous estiment qu'elle pourrait jouer un rôle déterminant dans la fin de la guerre. 

Le Chef de la diplomatie américaine Antony Blinken a déclaré: "le succès de l'Ukraine dans la contre-offensive aurait pour effet deux choses : cela renforcerait sa position à toute table de négociation qui émergerait, et cela pourrait également avoir pour effet d'amener Poutine à se concentrer enfin sur la négociation d'une fin à la guerre qu'il a déclenchée."

Le président français Emmanuel Macron, qui accueillait les dirigeants allemand et polonais ce lundi à Paris, considère que la contre-offensive pourrait durer très longtemps: "elle a été préparée avec soin, méthode par une armée des dirigeants qui ont montré depuis un peu plus d'un an leur détermination, leur bravoure et l'excellence de leur sens tactique et de leur organisation. Et donc cette offensive a vocation à se déployer sur plusieurs semaines voire plusieurs mois."

En Russie, Vladimir Poutine a profité de la Journée de la Russie du 12 juin pour rencontrer des soldats blessés au front. Il a également admis que le pays traversait une période mouvementée.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Guerre en Ukraine : la situation en ce samedi 17 juin

Vladimir Poutine admet des faiblesses militaires, mais qualifie d'échec la contre-offensive de Kiev

Moscou dit contrer des attaques ukrainiennes là où Kyiv revendique des gains