EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Washington sanctionne les entreprises liées au groupe Wagner

Malians demonstrate against France and in support of Russia on the 60th anniversary of the independence of the Republic of Mali, in Bamako, Mali. 22 September 2020
Malians demonstrate against France and in support of Russia on the 60th anniversary of the independence of the Republic of Mali, in Bamako, Mali. 22 September 2020 Tous droits réservés AP Photo
Tous droits réservés AP Photo
Par Una Hajdari
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Les États-Unis imposent des sanctions à des entreprises impliquées dans le financement illégal du groupe paramilitaire Wagner grâce au commerce de diamants et d'or.

PUBLICITÉ

Les États-Unis ont imposé des sanctions à plusieurs entreprises affiliées au groupe paramilitaire Wagner et à son fondateur Evgueni Prigojine dans des pays tels que la République centrafricaine (RCA), les Émirats arabes unis, la Russie et le Mali.

Cette décision fait suite à la mutinerie avortée menée par le groupe Wagner en Russie le week-end dernier, après avoir pris le contrôle des villes de Rostov-sur-le-Don et de Voronej.

"L'Office of Foreign Assets Control (OFAC) du département du Trésor a sanctionné quatre entreprises et un individu liés au groupe paramilitaire russe violent PMC Wagner (groupe Wagner) et à son fondateur et propriétaire Yevgeny Prigozhin", a déclaré le département du Trésor des États-Unis dans un communiqué.

Fondé par des vétérans des guerres de Tchétchénie, le groupe Wagner, spécialisé dans le recrutement de mercenaires et de soldats d'élite, s'est rapidement imposé sur la scène internationale. Bien qu'il soit principalement connu pour son rôle dans le conflit dans l'est de l'Ukraine, il opère également dans d'autres pays, notamment en Afrique et en Syrie.

"Le groupe Wagner exploite l'instabilité mondiale en commettant des atrocités et des actes criminels qui menacent la sécurité, la gouvernance, la prospérité et les droits de l'homme, tout en exploitant les ressources naturelles des nations", souligne le communiqué du département du Trésor.

En intervenant lors de conflits dans des régions riches en ressources naturelles, le groupe est en mesure de générer des revenus importants. Les entreprises sanctionnées jouent un rôle clé dans ce mécanisme, notamment à travers le commerce illégal de diamants et d'or.

"Les entités ciblées en République centrafricaine, aux Émirats arabes unis et en Russie se sont livrées à des transactions illégales impliquant l'or, afin de financer le groupe Wagner et de soutenir et étendre ses forces armées, en particulier en Ukraine et en Afrique. Quant à la personne sanctionnée, elle a joué un rôle central dans les activités des unités du groupe Wagner au Mali", précise le communiqué.

"Les empêcher de grossir"

Parmi les entités sanctionnées figurent une société minière et une société de négoce de l'or en République centrafricaine, qui ont ouvertement collaboré avec Wagner et ont même financé des groupes rebelles agissant contre le gouvernement local.

À Dubaï, une entreprise a été sanctionnée pour avoir importé de l'or de RCA et avoir payé Wagner en espèces transférées directement en Russie. Une société russe a également été sanctionnée pour sa participation à ces activités.

"Les États-Unis continueront à cibler les sources de revenus du groupe Wagner afin de freiner son expansion et ses activités violentes en Afrique, en Ukraine et ailleurs", a déclaré Brian E. Nelson, sous-secrétaire d'État au Trésor chargé du terrorisme et du renseignement financier.

Sophie Garcia/Copyright 2020 The AP. All rights reserved.
Des supporters du capitaine Ibrahim Traore porte un drapeau russe dans les rues de Ougadougou (Burkina Faso), le 2 octobre 2022.Sophie Garcia/Copyright 2020 The AP. All rights reserved.

Récemment, les activités de Wagner ont été transférées au Bélarus, suite à une intervention du dirigeant du pays, Aleksandre Lukashenko, qui est intervenu entre Prigojine et le président russe Vladimir Poutine. Cela a permis de négocier le départ de Prigojine du territoire russe.

Wagner a joué un rôle crucial dans l'invasion militaire de l'Ukraine par la Russie et a été impliqué dans d'autres actions menées par le gouvernement russe par le passé.

Le groupe de recherche sur Internet russe, connu sous le nom d'IRA, a été financé par Prigojine lui-même. L'IRA a acquis une triste notoriété pour son rôle dans les élections présidentielles américaines de 2016, qui ont abouti à la victoire de Donald Trump, et a été largement cité comme une source majeure de désinformation russe et de campagnes d'influence malveillantes.

Intervention au Mali

Wagner continue de jouer un rôle important dans la guerre en cours au Mali, pays d'Afrique de l'Ouest en proie à une grande instabilité depuis le coup d'État militaire de 2012, lorsque certaines de ses régions ont tenté de déclarer leur indépendance.

Andrey Ivanov, un cadre de Wagner, a été accusé de contrebande d'armes, de produits miniers et d'autres biens au profit du gouvernement malien.

Prigojine a également créé une branche spécifique de Wagner axée exclusivement sur l'ingérence en Afrique, appelée Africa Politology. Cette branche, composée prétendument d'experts africains, a été créée en 2018 ou 2019 et engage des spécialistes des relations publiques pour influencer les affaires en faveur de Wagner sur le continent.

Misha Japaridze/Copyright 2011 The AP. All rights reserved
Evgueni Prigojine sert le Premier ministre d'alors, Vladimir Poutine, à Moscou (Russie), en novembre 2011.Misha Japaridze/Copyright 2011 The AP. All rights reserved

Selon le journal russe Kommersant, les activités d'Africa Politology comprennent "des études sociales sur le continent, notamment à Madagascar, en Afrique du Sud, au Kenya et dans de nombreux autres pays africains", avec pour objectif apparent d'influencer les élections.

Bien que Wagner soit souvent considéré comme une entité unique, il s'agit en réalité d'un réseau complexe d'entreprises liées ou collaborant avec le groupe Concord de Prigojine. Le Concord Group comprend notamment Concord Catering, qui fournit des services de restauration au Kremlin et a valu à Prigojine le surnom de "chef de Poutine".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Loukachenko confirme la présence d'Evguéni Prigojine au Bélarus

Mutinerie de Wagner : Poutine et Prigojine ferment la parenthèse

La bourse de Moscou arrête les transactions en dollars et en euros