EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Réchauffement climatique : des feux de forêt plus fréquents et virulents

Depuis le début de l'année, plus de 8 millions d'hectares sont partis en fumée dans des incendies au Canada.
Depuis le début de l'année, plus de 8 millions d'hectares sont partis en fumée dans des incendies au Canada. Tous droits réservés BC Wildfire Service
Tous droits réservés BC Wildfire Service
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Comme si l'Autriche avait été rayée de la carte. Depuis le début de l'année 2023, plus de 8,4 millions d'hectares ont brûlé lors des feux de forêts au Canada, selon les données du site du Centre interservices des feux de forêt du pays (CIFFC).

PUBLICITÉ

Les incendies de forêt sont un phénomène de plus en plus récurrent, et pas seulement en été. Le problème risque de s'aggraver avec les feux dits de sixième génération, plus virulents et difficiles à contrôler, en raison de la sécheresse et du réchauffement climatique. Depuis le début de l'année en Espagne, plus de 65 000 hectares de forêt ont brûlé.

"En raison du changement climatique et l'exode rural, la charge de combustible végétal dans les forêts augmente, rendant ces incendies plus virulents... et ils se produisent plus fréquemment en raison des grandes périodes de sécheresse que nous traversons. Le grand défi réside dans la prévention, plus encore que dans l'extinction des feux" explique Raúl Arias, unité de défense forestière de la région de Murcie.

Au Canada, 8 millions d'hectares de forêt ont déjà brûlé cette année. Une situation catastrophique sans précédent avec 400 feux toujours actifs, et dont la fumée et les émissions de monoxyde de carbone ont atteint le Portugal et l'Espagne...

Petr Ošlejšek de la Fédération des sapeurs-pompiers de l'Union européenne, commente : "nous devons coopérer non seulement dans le temps de réponse, mais nous devons coopérer dans la préparation. Nous devons partager des informations sur les meilleures pratiques en matière de prévention des incendies. Il est très important de partager ces capacités spécifiques comme les avions et les hélicoptères, car si quelque chose se passe dans un pays, nous avons toujours besoin du soutien d'autres pays."

Les experts proposent l'utilisation de drones, de satellites et de réseaux de capteurs ainsi que des techniques d'intelligence artificielle qui permettent de prévenir et de détecter les incendies plus rapidement et plus précisément.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Canicule d'octobre : quelle sera la température en Europe ce mois-ci ?

Davantage de neige en Europe cet hiver ? El Niño pourrait affecter la météo sur le continent

Islande : le volcan gronde de nouveau près de la ville de Grindavík