EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Ukraine : 500 enfants ukrainiens ont été tués depuis le début de la guerre

Des enfants ukrainiens devant des bâtiments détruits lors des bombardements
Des enfants ukrainiens devant des bâtiments détruits lors des bombardements Tous droits réservés Andriy Dubchak/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Andriy Dubchak/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Par euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Depuis l'invasion russe de l'Ukraine, les conséquences dramatiques de la guerre continuent de frapper de plein fouet les enfants.

PUBLICITÉ

Près de 500 enfants sont morts dans les attaques menées par les forces russes, selon un rapport du bureau du procureur général ukrainien, dévoilant l'ampleur de cette crise humanitaire.

Blessures et souffrances

La douleur se fait ressentir dans les chiffres : environ 1 100 enfants ukrainiens ont été blessés au cours de cette période sombre. 

Cependant, les autorités ukrainiennes admettent que ces statistiques sont incomplètes, en raison des difficultés à collecter des données dans les régions sous occupation russe. Cette situation d'incertitude souligne la nécessité urgente d'une réponse internationale concertée pour protéger ces jeunes vies.

Le cœur de la tragédie se trouve dans l'est de l'Ukraine, où la majorité des enfants tués ou blessés par les conflits sont concentrés, selon le ministère ukrainien de la Défense.

Même les plus jeunes d'entre eux ne sont pas épargnés. Ce dimanche, un nourrisson et un enfant de 12 ans ont perdu la vie lors d'un bombardement russe dans la région de Kherson.

Les enfants toujours menacés

L'impact ne se limite pas aux pertes immédiates. L'ONG Save The Children sonne l'alarme en avertissant que 7,5 millions d'enfants en Ukraine courent toujours le risque de blessures physiques, de troubles émotionnels graves ou même d'être déplacés.

Outre les pertes humaines, les infrastructures essentielles à la vie des enfants ont été sévèrement endommagées par les frappes et bombardements russes. Les écoles et les hôpitaux, qui devraient être des sanctuaires pour les enfants, ont été touchés, privant ainsi les jeunes Ukrainiens de leur droit fondamental à l'éducation et aux soins.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ukraine : frappes meurtrières sur la région de Kherson

Guerre en Ukraine : l'Église orthodoxe russe fait la chasse aux prêtres dissidents

Guerre en Ukraine : Kyiv cherche des routes alternatives pour exporter ses céréales