EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Au moins 100 morts dans une attaque de drones contre l'armée syrienne

Euronews.
Euronews. Tous droits réservés Baderkhan Ahmad/Copyright 2022 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Baderkhan Ahmad/Copyright 2022 The AP. All rights reserved
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Plus de cent personnes ont été tuées jeudi dans l'attaque contre une académie militaire à Homs, dans le centre de la Syrie, selon un nouveau bilan de l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

PUBLICITÉ

L'attaque, qui a visé une cérémonie de promotion d'officiers du régime, a fait "plus de cent morts, dont environ la moitié de diplômés de l'armée et 14 civils", et plus de 125 blessés, a annoncé cette organisation basée au Royaume-Uni, qui s'appuie sur un vaste réseau de sources en Syrie.

"Des organisations terroristes" ont visé la cérémonie "à l'aide de drones chargés d'explosifs", a accusé l'armée syrienne, promettant de "riposter fermement" à "cette lâche attaque terroriste inédite".

L'attaque n'a pas été revendiquée dans l'immédiat. Des groupes jihadistes qui contrôlent une partie du territoire syrien ont parfois recours aux drones armés.

Les forces gouvernementales avaient repris en mai 2017 au prix de violents combats le contrôle total de la ville de Homs, devenue un fief des rebelles après le soulèvement pro-démocratie de 2011.

Bombardements du gouvernement

Elle ont riposté jeudi à l'attaque de Homs par de violents bombardements visant la région d'Idleb, dernier bastion rebelle du pays, selon des habitants, l'OSDH faisant état de quatre civils tués.

Déjà dans la nuit de mercredi à jeudi, cinq membres d'une même famille avaient été tués dans un bombardement des forces du régime sur une zone rebelle dans la province d'Alep (nord-ouest).

Le conflit en Syrie a été déclenché par la répression des manifestations pro-démocratie, fait plus d'un demi-million de morts et morcelé le pays.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Des bombardements russes sur Kryvyi Rih mercredi font au moins 8 morts

Encore une nuit sous les bombes en Ukraine, la capitale frappée

No Comment : au moins 6 blessés dans une frappe aérienne russe sur Kharkiv