EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Colère et solidarité avec les Palestiniens après la frappe sur un hôpital de Gaza

La police disperse des manifestants près de l'ambassade américaine à Beyrouth, au Liban. 18/10/2023
La police disperse des manifestants près de l'ambassade américaine à Beyrouth, au Liban. 18/10/2023 Tous droits réservés Bilal Hussein/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Bilal Hussein/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Colère et solidarité avec les Palestiniens dans les pays voisins après la frappe sur un hôpital de Gaza.

PUBLICITÉ

Après la frappe sur l'hôpital de Gaza, des manifestations de colère ont éclaté dans les pays du Moyen-Orient en solidarité avec les Palestiniens. Des milliers de personnes se sont rassemblés devant l'ambassade d'Israël à Amman en Jordanie accusant Israël d'être à l'origine de la frappe qui a tué près de 500 Palestiniens.

Même scénario au Liban, où les manifestants ont été dispersés près de l'ambassade américaine à Beyrouth . Le mouvement libanais Hezbollah, soutenu par l'Iran, a appelé à une "journée de la rage" mercredi.

En Cisjordanie occupée, des dizaines de Palestiniens se sont heurtés aux forces israéliennes dans la ville d'Hébron. Les manifestants sont descendus dans les rues de toute la Cisjordanie, notamment à Naplouse et à Ramallah, qui est sous contrôle israélien depuis le massacre sanglant perpétré le 7 octobre par des militants du Hamas.

Mardi soir, des manifestations ont eu lieu sur la place Tahrir, dans le centre de Bagdad en Irak. Les manifestants ont tenté de traverser le pont Al-Jumhuriya en direction de la zone verte, où se trouvent les forces américaines, mais les forces irakiennes les en ont empêchés.

Des milliers de manifestants se sont aussi rassemblés devant l'ambassade de France à Tunis et ont demandé le renvoi des ambassadeurs français et américain.

Alors qu’en Turquie, à Istanbul, des foules sont venues manifester devant le consulat d'Israël. Les manifestants se sont heurtés à la police, une soixantaine de personnes ont été blessées, dont 43 officiers de police, et cinq personnes ont été arrêtées.

Des milliers de personnes s'étaient par ailleurs rassemblées devant l'ambassade d'Israël dans la capitale Ankara. Des manifestations similaires ont eu lieu dans d'autres villes de Turquie.

En Iran, les ambassades française et britannique à Téhéran ont été bombardées d'œufs par des manifestants qui ont également brûlé des drapeaux israéliens. Les manifestants ont scandé "Mort à Israël, à l'Amérique et à la Grande-Bretagne".

Un petit groupe de militants a manifesté mardi en fin de journée près des ambassades des États-Unis et du Royaume-Uni dans le centre du Caire, appelant l'Égypte à rompre ses liens avec Israël et à expulser son ambassadeur. Les autorités ont renforcé la sécurité dans le quartier de Maadi, où se trouve l'ambassade d'Israël.

Aux États-Unis, des centaines de personnes se sont rassemblées à New York en solidarité avec les Palestiniens et les Israéliens, alors que la police traçait une ligne de démarcation entre les deux rassemblements.

Sources additionnelles • AFP, AP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Un autre dimanche de manifestations pro-palestiniennes et pro-israéliennes en Europe

Rassemblements en Europe en soutien aux Palestiniens et à Israël

Des partisans d'Israël et des Palestiniens dans les rues de plusieurs pays d'Europe