EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

La vie des Gazaouis, entre bombes et pénuries

Bombardements israéliens sur la bande de Gaza
Bombardements israéliens sur la bande de Gaza Tous droits réservés Abed Khaled/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Abed Khaled/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Par Euronews avec AFP, AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'aide humanitaire n'entre qu'au compte-goutte dans l'enclave palestinienne. Israël annonce qu'il va permettre plus d'arrivées, sans donner de détail.

PUBLICITÉ

Les vivres manquent dans la bande de Gaza et l'aide humanitaire reste très insuffisante. Selon le Croissant rouge palestinien, seulement 94 camions ont pu arriver d'Égypte. Aucun carburant n’a eu le droit d'entrer dans l'enclave palestinienne.

Les autorités israéliennes disent qu'elles vont bientôt autoriser l'arrivée d'aide humanitaire supplémentaire, sans donner de détails.

Ce dimanche, des entrepôts et des centres de distribution de nourriture ont été pillés. L'agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens craint un "effondrement de l'ordre civil". Le commissaire européen à la gestion des crises demande sur les réseaux sociaux "un accès humanitaire sûr et sans entrave à Gaza, dès maintenant".

Le commissaire européen à la gestion des crises demande l'entrée immédiate d'aide humanitaire supplémentaire.

Les communications, coupées pendant plus de 24h, étaient en cours de rétablissement ce dimanche. 

D'après le Croissant rouge palestinien, des hôpitaux ont reçu des Israéliens l'ordre d'évacuer ce dimanche mais le personnel médical estime que c'est impossible, vu la condition de certains patients et l'abri que représentent ces bâtiments pour de nombreuses personnes.

Le Croissant rouge palestinien a fait suivre l'ordre d'évacuation de l'hôpital Al-Qods

Les conditions sanitaires et d'hygiène se détériorent rapidement, avec le manque d'eau potable, les cimetières et les morgues débordées et les corps coincés sous les décombres. Ils seraient un millier, estime l'Organisation mondiale de la santé.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les divisions de l’UE sur le Proche-Orient menacent son influence dans la région

Le Hamas prêt à un échange de prisonniers avec Israël "immédiatement" pour libérer des otages

Le nord de Gaza en ruines : des images satellites montrent la situation avant et après les frappes aériennes d'Israël