EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Immobilier : la Grèce face à la hausse des prix

AP
AP Tous droits réservés Richard Vogel/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Richard Vogel/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Par Euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Immobilier : la Grèce face à la hausse des prix. Le gouvernement tente d'enrayer la tendance et de mettre davantage d'appartements sur le marché.

PUBLICITÉ

La dette publique élevée empêche les gouvernements de dépenser massivement pour résoudre la crise du logement.

Les partenariats public-privé peuvent être une aide pour les plus vulnérables.

Témoignage de Phil Jenkins, expert en immobilier : "Une partie de ce capital devra provenir des marchés de capitaux privés. Il s'agit vraiment pour les gouvernements de créer l'environnement et les cadres dans lesquels le capital privé peut investir dans le logement abordable."

En Grèce, après une décennie de baisse des prix due à la crise de la dette, le marché immobilier enregistre un rebond.

En sept ans, les prix des logements ont enregistré une hausse de près de 50 %.

Selon Eurostat, les Grecs sont les Européens qui dépensent le plus pour le logement.

Le gouvernement intervient pour mettre plus d'appartements sur le marché pour tenter d'enrayer la hausse des prix.

Témoignage de Sofia Zacharaki, ministre de la Cohésion sociale et de la Famille : "Notre objectif est de rendre disponibles autant d'appartements anciens/fermés que possible. Il y en a des centaines de milliers, surtout à Athènes. Nous lancerons des programmes de subvention pour des projets de rénovation, de rénovation énergétique et esthétique. Un tel programme débutera dans les prochains mois. De plus, nous continuerons différents programmes de logement social."

Symela Touchtidou, Euronews : "Jusqu'à présent, le marché immobilier a fait preuve d'une forte résilience face à la hausse des taux d'intérêt. Cependant, les acteurs du marché disent qu'il n'est qu'une question de temps avant qu'il ne subisse l'impact du coût de la vie élevé et des prêts coûteux. Néanmoins, on ne s'attend pas à ce que les prix de l'immobilier baissent avant l'année prochaine."

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Grèce : les agriculteurs intensifient leur mobilisation

La Grèce multiplie les mesures anti-inflation et s'attaque à la "cupidité"

Le PPE ne cherchera pas à conclure un accord avec Giorgia Meloni, selon les chrétiens-démocrates