Pressions internationales pour un cessez-le-feu à Gaza

Les destructions dans la bande de Gaza sont équivalentes à celles de l'Allemagne après la Seconde Guerre mondiale, estime le chef de la diplomatie de l'UE
Les destructions dans la bande de Gaza sont équivalentes à celles de l'Allemagne après la Seconde Guerre mondiale, estime le chef de la diplomatie de l'UE Tous droits réservés Ohad Zwigenberg/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'Assemblée générale des Nations Unies se prononce ce mardi sur un "cessez-le-feu humanitaire immédiat".

PUBLICITÉ

Une situation "apocalyptique" dans la bande de Gaza : c'est le mot utilisé par Josep Borrell, le chef de la diplomatie européenne. Selon lui le niveau de destruction des immeubles à Gaza est équivalent à celui des villes allemandes pendant la Seconde Guerre mondiale.

L'ONU ne cesse d'alerter sur la situation catastrophique dans la bande de Gaza, où le système humanitaire est selon elle "au point de rupture" à cause des pénuries et des bombardements incessants. Le Croissant rouge a dénoncé lundi plusieurs "raids violents" autour de l'hôpital Al-Amal, près de Khan Younès, dans le Sud de l'enclave palestinienne.

Le dernier bilan du Hamas rapporte plus de 18 200 Palestiniens tués dans l'offensive israélienne. Tsahal déplore de son côté 105 soldats tués.

Des informations "préoccupantes"

La Maison Blanche se dit par ailleurs préoccupé par des informations publiées par le Washington Post, selon lesquelles l'armée israélienne a utilisé des munitions au phosphore blanc américaines pour viser le Sud du Liban, en octobre.

"J__e pense qu'il est important de rappeler que le phosphore blanc a des applications militaires légitimes, en terme d'illumination ou de création de fumée pour dissimuler les mouvements. Évidemment, chaque fois que nous fournissons des éléments de ce genre à une armée, nous nous attendons à ce qu'elle les utilise de façon appropriée" a souligné le porte-parole du Conseil national de sécurité américain, John Kirby.

L'utilisation d'armes au phosphore blanc est interdite contre les civils.

Nouveau point de contrôle pour l'aide humanitaire

L’armée israélienne a annoncé lundi soir un point de contrôle supplémentaire pour l’inspection de l’aide humanitaire internationale, avant son entrée dans la bande de Gaza par Rafah.

Ce mardi, l'Assemblée générale de l'ONU discute à nouveau d' "un cessez-le-feu humanitaire immédiat".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

"L'enfer sur terre" : la situation humanitaire se dégrade à Gaza

The Cube : polémique sur la détention de prisonniers palestiniens à moitié nus

Comment une publicité de Zara a déclenché une campagne de boycott contre la marque