Les investissements étrangers toujours plus nombreux en Serbie

Le Président serbe, Aleksandar Vučić
Le Président serbe, Aleksandar Vučić Tous droits réservés ANDREJ ISAKOVIC/AFP or licensors
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les investissements étrangers toujours plus importants en Serbie. Le pauys offre de nombreux avantage fiscaux, et commerce aussi bien avec l'Union Européenne qu'avec la Russie et la Chine.

PUBLICITÉ

Près de 4,5 milliards d'euros ont été investis par des entreprises étrangères en Serbie en 2023. Un chiffre légèrement en hausse par rapport à l'année dernière, mais largement vanté par le gouvernement d'Aleksandar Vučić, qui s'attribue les succès économiques du pays à la veille des élections législatives anticipées de dimanche.

Cette attractivité est fondée avant tout sur des subventions locales et un système fiscal très avantageux pour les entreprises étrangères.

"Les entreprises qui investissent dans notre pays ne doivent pas payer d'impôt sur les bénéfices pendant, disons, 10 ans, elles sont exonérées du paiement de divers types d'impôts locaux, elles reçoivent des terrains gratuits et certaines sortes d'avantages" explique Mihajlo Gajić, économiste.

Depuis plusieurs années, le pays multiplie les accords commerciaux aussi bien avec l'Union Européenne qu'avec la Russie et la Chine. Une politique économique tous azimuts assumée par le gouvernement, malgré les critiques de Bruxelles.

"Nous ciblons principalement le marché de l'UE. La Russie ne fait pas une grande différence dans notre portefeuille d'exportations, mais d'une certaine manière, je pense qu'il est plus important d'être ouvert aux personnes qui viennent et fuient en raison de la situation dans laquelle se trouve la Russie. Ainsi la Serbie devient leur nouvelle patrie" affirme Marko Čadež, président de la Chambre de commerce de Serbie.

La plupart des investissements en Serbie proviennent de l'Union européenne, mais aussi d'Asie, notamment de Chine. La majorité des exportations serbes se font d'ailleurs vers ces deux régions, tout comme le reste des Balkans occidentaux.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Elections anticipées : le régime serbe en position de force

Serbie : des législatives anticipées convoquées pour le 17 décembre

Trois migrants tués dans une fusillade en Serbie