Allemagne: 12 000 restaurants menacés de fermeture à cause de la hausse de la TVA

Photos de restauration
Photos de restauration Tous droits réservés THOMAS KIENZLE/AP2007
Par Somaya Aqad, Liv Stroud
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En Allemagne, les restaurateurs s'inquiétèrent d'une augmentation de taxe sur les denrées alimentaire, qui entrera en vigueur en janvier 2024. Cette taxe passera de 7à 19%, et pourrait fragiliser l'économie du secteur de la restauration.

PUBLICITÉ

12 000 restaurants allemands menacés par l'augmentation de la TVA sur les denrées alimentaires.

Les prix des denrées alimentaires devraient à nouveau augmenter en janvier après la réintroduction de la TVA sur les restaurants, qui passera de 7 à 19 %.

Le gouvernement a réduit cette taxe il y a trois ans en réponse à la crise du COVID, alors que de nombreux restaurants sont encore sous le choc de la pandémie.

L'Allemagne est en passe de devenir l'un des pays d'Europe où la TVA alimentaire est la plus élevé. De nombreux restaurants sont contraints de répercuter les hausses de prix sur leurs cartes. Les restaurants indépendantes et familiaux seront les plus exposées au risque d'insolvabilité. L’association DEHOGA (Association allemande de l'hôtellerie et de la restauration), est inquiète, sa directrice générale, Ingrid Hartge, a déclaré :

"C'est une catastrophe pour notre secteur, pour de nombreuses entreprises. Selon une enquête de la Dehoga,

12 000 entreprises ne survivront pas. Elles vont soit abandonner, soit se retrouver en situation d'insolvabilité".

C'est le dernier coup dur pour les restaurants et les clients qui ont survécu aux fermetures de COVID et à la flambée des coûts de l'énergie provoquée par la guerre en Ukraine. Certaines catégories sociales ne pourront plus se permettre d'aller au restaurant".

Prix des menus

Les classiques allemands, comme le Schnitzel et le Currywurst, devraient voir leur prix augmenter de 2 euros par plat, ce que de nombreuses personnes ne pourront peut-être pas se permettre.

Pour Philipp Satzer, propriétaire du restaurant l'Alt-Berliner Gasthaus Julchen Hoppe, le gouvernement allemand les a trahis. Le chancelier allemand Olaf Scholz avait promis durant sa campagne de en pas augmenter la TVA;

"Au lendemain de la pandémie du COVID, en pleine période d'inflation, nous ne pouvons tout simplement pas gérer tout cela seuls. Malheureusement, le chancelier n'a pas tenu sa parole et il est triste que des fonds apparemment inépuisables soient disponibles pour les guerres, alors que les citoyens qui travaillent doivent de plus en plus scruter chaque centime."

Les fêtes de fin d’années, période durant laquelle les restaurateurs font un chiffre d’affaire plus important, seront décisives.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Où sont passés les vins millésimés du restaurant étoilé qui a inspiré le film "Ratatouille" ?

Allemagne : personnalité politique, Wolfgang Schäuble, est décédé à l'âge de 81 ans

Inflation alimentaire : quels sont les pays européens les plus durement touchés ?