Ukraine : la région de Donetsk touchée par des frappes russes

AP
AP Tous droits réservés Efrem Lukatsky/Copyright 2024 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Efrem Lukatsky/Copyright 2024 The AP. All rights reserved
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L’armée russes a lancé des missiles contre des zones résidentielles à Kostiantynivka, causant d'importants dégâts, mais sans faire de victimes.

PUBLICITÉ

Dans la nuit du 1er mars, l'armée russe a tiré quatre missiles sur Kostiantynivka, dans la région de Donetsk. Des bâtiments résidentiels, administratifs et des infrastructures ont été endommagés dans la ville. Les secouristes arrivés sur place n’ont pas déploré de victimes. 

Alors que les combats se poursuivent, le ton monte entre Moscou et l'Occident. Après les propos du secrétaire américain à la Défense, qui a déclaré que si l'Ukraine perdait, l'OTAN se battrait avec la Russie.

"C'est une nouvelle déclaration extrêmement irresponsable", a déclaré Dmitri Peskov, "qui conduit à une nouvelle escalade de la tension". Le président Vladimir Poutine a discuté avec son Conseil de sécurité de la neutralisation des menaces dans l'espace, assurant qu'il n'avait pas l'intention de déployer des armes nucléaires.

"Vous et moi avons déjà discuté des faussetés véhiculées par certaines personnalités occidentales sur nos prétendus projets de déploiement d'armes nucléaires dans l'espace."

Je dis "prétendus" parce que, comme je l'ai déjà dit et comme nous le savons tous, "nous n'avons pas de tels plans".  A t-il surenchérit.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Russie : des milliers de personnes ont assisté aux funérailles d'Alexeï Navalny

Ukraine : la Russie tente de consolider ses positions autour d’Avdiivka

Russie : Vladimir Poutine met en garde l'occident contre une menace réelle de conflit nucléaire