L'armée israélienne se retire de l'hôpital al-Chifa

L'armée israélienne a annoncé lundi avoir "achevé" ses opérations dans la zone du plus grand hôpital de la bande de Gaza.
L'armée israélienne a annoncé lundi avoir "achevé" ses opérations dans la zone du plus grand hôpital de la bande de Gaza. Tous droits réservés Mohammed Hajjar/Copyright 2024 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Mohammed Hajjar/Copyright 2024 The AP. All rights reserved.
Par Euronews avec agences
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L’armée israélienne a aussi annoncé avoir "éliminé environ 200 terroristes" dans le secteur, et perdu de son côté 600 soldats depuis le 7 octobre 2023.

PUBLICITÉ

C'est la fin d'une opération de deux semaines dans le plus grand hôpital de Gaza. L'armée israélienne a annoncé ce lundi s'être retirée du complexe d'al-Chifa. Tsahal a revendiqué avoir "éliminé environ 200 terroristes dans cette zone", prise d'assaut le 18 mars pour y traquer des chefs du mouvement islamiste accusés de s'y être cachés.

Le Hamas affirme quant à lui que les troupes israéliennes ont laissé derrière elles des dizaines de corps et beaucoup de destruction.

L'armée israélienne avait déjà mené une opération similaire à al-Chifa en novembre, accusant le Hamas de se servir de cet hôpital comme d'un centre de commandement, ce que le mouvement palestinien dément.

L'Organisation mondiale de la Santé a fait état de 21 patients morts depuis le début de l'opération israélienne à al-Chifa, où des centaines de déplacés avaient trouvé refuge.

Le ministère de la Santé du mouvement palestinien a annoncé lundi un nouveau bilan de 32 845 personnes tuées dans l'enclave depuis le début de la guerre entre Israël et le mouvement islamiste palestinien le 7 octobre. En 24 heures, 63 morts supplémentaires ont été recensés, selon un communiqué du ministère, qui fait également état de 75 392 blessés en près de six mois de guerre.

Une autre frappe israélienne a fait 4 morts autre morts et 16 blessés à Deir al-Balah. Une zone où s'étaient réfugiés de nombreux civils et journalistes.

Au même moment, un deuxième navire humanitaire en provenance de Chypre et arrivé lundi dans la matinée. L'équipage a reçu l'autorisation de débarquer et de décharger la cargaison.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Gaza : une frappe israélienne tue deux palestiniens et blesse des civils et des journalistes

Gaza : un deuxième bateau d’aide humanitaire est parti de Chypre

Gaza : Benjamin Netanyahu veut négocier une nouvelle trêve avec le Hamas