Gaza : Benjamin Netanyahu veut négocier une nouvelle trêve avec le Hamas

AP
AP Tous droits réservés AP Photo
Tous droits réservés AP Photo
Par Somaya Aqad, AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'annonce de vendredi marque une nouvelle tentative de parvenir à un accord avec le Hamas, qui mettrait en pause l'offensive militaire d'Israël à Gaza en échange de la libération d'otages israéliens. Plusieurs cycles de négociations ont échoué.

PUBLICITÉ

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré qu'Israël retournerait à la table des négociations avec le Hamas en vue d'un cessez-le-feu.

M. Netanyahu a déclaré qu'il s'était entretenu avec les principaux négociateurs israéliens et qu'il avait autorisé des délégations israéliennes à se rendre au Qatar et en Égypte dans les prochains jours pour participer aux négociations.

Alors que la guerre est entrée dans son sixième mois, les États-Unis, Qatar et l'Égypte ont passé des mois à tenter de négocier un nouveau cessez-le-feu et la libération des otages. Mais ces efforts semblent être au point mort.

Le Hamas a déjà proposé un processus progressif dans lequel il libérerait tous les otages restants en échange de la fin de la guerre et du retrait total d'Israël de Gaza, de l'ouverture de ses frontières pour l'aide et la reconstruction, et de la libération de centaines de prisonniers palestiniens, y compris des militants de haut rang condamnés à la prison à perpétuité.

M. Netanyahu a qualifié ces demandes d'illusoires et s'est engagé à reprendre l'offensive israélienne après toute libération d'otages et à poursuivre le combat jusqu'à la destruction du groupe militant.

Des frappes à Rafah

Une frappe aérienne israélienne a tué au moins 12 personnes en percutant un immeuble résidentiel jeudi en fin de journée dans la ville de Rafah, au sud de la bande de Gaza, qui regorge de civils déplacés, selon des responsables de la santé.

Deux enfants et quatre femmes figurent parmi les morts extraits des décombres, a déclaré le Dr Saleh al-Hams, chef du service des soins infirmiers de l'Hôpital européen.

Huit des corps, dont deux mutilés et non identifiables, ont été transférés à l'hôpital européen. Les autres dépouilles ont été transportées à l'hôpital Abu Yousef al-Najjar, selon les registres de l'hôpital. Après presque six mois de guerre, une douzaine des 36 hôpitaux de Gaza ne fonctionnent que partiellement.

Israël a promis de lancer une invasion terrestre de Rafah, affirmant que la ville située à la frontière avec l'Égypte est le dernier bastion du Hamas dans la bande de Gaza. Les forces israéliennes ont continué à bombarder les zones où elles ont demandé aux civils de s'abriter, y compris Rafah.

Plus de la moitié de la population de Gaza s'est réfugiée à Rafah, souvent dans des camps de tentes improvisés, des abris des Nations unies et des appartements surpeuplés. Les États-Unis affirment qu'ils partagent l'objectif d'Israël de vaincre le Hamas, mais qu'un assaut majeur sur la ville serait une erreur.

Dans une décision juridiquement contraignante, la plus haute juridiction des Nations unies a déclaré qu'Israël devait ouvrir davantage de points de passage terrestres vers Gaza pour acheminer de la nourriture, de l'eau, du carburant et d'autres fournitures.

La Cour internationale de justice a prononcé jeudi deux nouvelles mesures dites provisoires dans une affaire portée par l'Afrique du Sud, qui accuse Israël d'actes de génocide dans sa guerre à Gaza - accusations qu'Israël nie fermement.

Selon les Nations unies, 100 % des 2,3 millions d'habitants de Gaza sont en situation d'insécurité alimentaire grave.

Selon l'ONU et les groupes d'aide internationale, les restrictions militaires israéliennes, les hostilités en cours et l'effondrement de l'ordre public ont entravé l'acheminement de l'aide.

Le ministère de la Santé de Gaza a annoncé vendredi un nouveau bilan de 32.623 personnes tuées dans l'enclave depuis le début de la guerre entre Israël et le mouvement islamiste palestinien.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La CIJ ordonne à Israël d'assurer une aide "de toute urgence" dans la bande de Gaza

Les échanges de tirs entre l'armée israélienne et le Hezbollah s'intensifient

Israël affirme avoir "éliminé" Marwan Issa, un dirigeant du Hamas