PUBLICITÉ

Lampedusa débordée après avoir accueilli plus de 1000 migrants en une journée

es garde-côtes italiens se préparent à remorquer des bateaux transportant des migrants, près du port de l'île sicilienne de Lampedusa, dans le sud de l'Italie.
es garde-côtes italiens se préparent à remorquer des bateaux transportant des migrants, près du port de l'île sicilienne de Lampedusa, dans le sud de l'Italie. Tous droits réservés Cecilia Fabiano/LaPresse via AP
Tous droits réservés Cecilia Fabiano/LaPresse via AP
Par Euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

Les autorités italiennes ont indiqué qu'en un jour et demi, plus de 1 500 personnes sont arrivées sur l'île de Lampedusa, dont 333 au cours de la seule matinée de vendredi.

PUBLICITÉ

Un nouvel afflux de migrants a été enregistré sur la petite île italienne de Lampedusa. 

Les autorités italiennes ont indiqué qu'en un jour et demi, plus de 1 500 personnes avaient été débarquées, dont 333 au cours de la seule matinée de vendredi. Les autorités de l'île tirent la sonnette d'alarme, car des centaines de personnes arrivent chaque jour, submergeant les centres d'immigration locaux malgré les transferts réguliers vers d'autres centres en Italie.

Les autorités chypriotes sont également sur le qui-vive. Le président, Nikos Christodoulides, rencontrera Ursula von der Leyen ce dimanche à Athènes, pour discuter de la "situation exceptionnellement difficile" liée à la récente augmentation de l'immigration vers Chypre en particulier et vers la Méditerranée en général. Lundi, M. Christodoulides se rendra au Liban pour discuter des mêmes préoccupations.

Selon les données officielles chypriotes, plus de 800 personnes sont arrivées en moins d'une semaine (du 31 mars au 5 avril), la plupart en provenance du Liban. Dans le même temps, le ministère libanais de l'Intérieur a publié vendredi une déclaration dans laquelle il refusait de "reprendre" les migrants, car le pays "s'efforce déjà de gérer plus de deux millions de migrants syriens à l'intérieur de ses propres frontières". Auparavant, Chypre et le Liban avaient conclu un accord informel sur les questions d'immigration clandestine.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les eurodéputés approuvent de justesse la réforme de la politique migratoire de l’UE

Le parlement espagnol va examiner un projet de loi pour régulariser des sans-papiers

L'Italie s'apprête à accueillir un sommet avec l'Afrique