EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

En Roumanie, Andrew Tate va être jugé pour traite d'êtres humains et viol

Andrew Tate fait une grimace à son arrivée au tribunal de Bucarest, en Roumanie, lundi
Andrew Tate fait une grimace à son arrivée au tribunal de Bucarest, en Roumanie, lundi Tous droits réservés Vadim Ghirda/Copyright 2024 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Vadim Ghirda/Copyright 2024 The AP. All rights reserved.
Par AP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

Le procès de l'influenceur "masculiniste" Andrew Tate et de son frère va avoir lieu. Les deux hommes face à de graves accusations en Roumanie, notamment pour traite d'êtres humains et de viol. Ils pourraient aussi être extradés vers le Royaume-Uni.

PUBLICITÉ

Un tribunal roumain de Bucarest a ouvert la voie à un procès dans l'affaire de l'influenceur Andrew Tate, accusé de traite d'êtres humains, de viol et de direction d'un groupe criminel visant à exploiter sexuellement des femmes.

Le tribunal a conclu que le procès intenté par les procureurs contre les frères Tate répondait aux normes légales nécessaires, bien que la date du procès n'ait pas encore été fixée.

"Nous considérons que cette décision est injuste"

Andrew Tate, 37 ans, a été arrêté en décembre 2022 près de Bucarest aux côtés de son frère Tristan Tate et de deux femmes roumaines. En juin dernier, des procureurs les avaient officiellement inculpés.

À la suite de la décision du tribunal, Eugen Vidineac, l'un des représentants légaux des frères Tate, a critiqué la décision pour son absence de justification légale.

"Nous avons déposé un recours solide, car nous considérons que cette décision est injuste", a déclaré l'avocat.

La procédure judiciaire est en cours depuis des mois, impliquant des discussions en chambre préliminaire au cours desquelles les accusés pourraient contester les preuves et les détails de l'affaire présentés par les procureurs.

"Nous sommes attachés à l'intégrité des arguments présentés lors de l'audience préliminaire et à la légalité de l'enquête criminelle", a fait remarquer Ioan Gliga, un autre avocat des Tate. "Malgré le manque d'attention reçu lors de l'audience préliminaire, nous sommes convaincus que la cour d'appel soutiendra notre position."

Andrew Tate à son arrivée au tribunal de Bucarest.
Andrew Tate à son arrivée au tribunal de Bucarest.Vadim Ghirda/Copyright 2024 The AP. All rights reserved.

9 millions d'abonnés sur X

Andrew Tate, connu pour ses nombreux fans sur la plateforme de réseau social X (anciennement Twitter), qui compte 9,1 millions d'abonnés, a toujours affirmé que les procureurs roumains manquaient de preuves contre lui et alléguaient un complot politique visant à le faire taire.

Tate a déjà été banni des principales plateformes de réseaux sociaux en raison de remarques misogynes et de discours de haine. Les deux frères Tate possèdent la double citoyenneté britannique et américaine.

Récemment, le tribunal de Bucarest a étendu les restrictions de voyage imposées aux deux frères, dont l'un est un ancien kickboxeur professionnel. 

À la suite de leur arrestation, les frères Tate ont déjà passé trois mois en garde à vue avant d'être assignés à résidence. Initialement confinés à Bucarest et dans le comté voisin d'Ilfov, ils sont désormais autorisés à se déplacer librement en Roumanie.

Dans le cadre d'une autre affaire judiciaire, les frères Tate ont comparu devant la cour d'appel le mois dernier après que les autorités britanniques ont émis des mandats d'arrêt liés à des infractions sexuelles présumées au Royaume-Uni entre 2012 et 2015.

La cour a fait droit à la demande d'extradition du Royaume-Uni, mais l'exécution de cette décision n'aura lieu qu'après la conclusion de la procédure judiciaire en Roumanie.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Hunter Biden, fils du président américain, reconnu coupable de détention illégale d'arme à feu

Procès de Donald Trump : Robert de Niro fait parler de lui à l'occasion de la fin des plaidoiries

Autriche : Josef Fritzl pourrait être libéré prochainement