EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Deux soldats de Tsahal tués, la crise humanitaire s'aggrave

Des camions de ravitaillement tentent d'entrer dans la bande de Gaza
Des camions de ravitaillement tentent d'entrer dans la bande de Gaza Tous droits réservés Abdel Kareem Hana/Copyright 2024 The AP All rights reserved
Tous droits réservés Abdel Kareem Hana/Copyright 2024 The AP All rights reserved
Par Jean-Philippe Liabot
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

314 soldats israéliens ayant participé à l'offensive terrestre et aux opérations à la frontière de Gaza sont morts depuis le début du conflit.

PUBLICITÉ

L’armée israélienne a annoncé, ce vendredi matin, que deux réservistes avaient été tués dans des combats dans la bande de Gaza. Trois autres réservistes ont été grièvement blessés lors du même incident, a précisé Tsahal sur son site internet.

Depuis le début de la guerre le 7 octobre, au moins 37 400 personnes ont été tuées dans le conflit à Gaza.

Un soldat israélien vérifie un char d'assaut près de la frontière de la bande de Gaza, dans le sud d'Israël.
Un soldat israélien vérifie un char d'assaut près de la frontière de la bande de Gaza, dans le sud d'Israël.Ohad Zwigenberg/Copyright 2024 The AP. All rights reserved.

La tension monte à la frontière avec le Liban

Dans le même temps, au nord d'Israël, de nouveaux échanges de tirs transfrontaliers ont eu lieu avec le Hezbollah libanais dans la nuit de jeudi à vendredi, après une escalade de paroles belliqueuses des deux côtés. L’armée israélienne a déclaré avoir intercepté un drone lancé depuis le Liban et des médias libanais se sont faits écho de frappes israéliennes.

Alors que les combats se poursuivent, la crise humanitaire s'aggrave à Gaza

Plus de 1,3 million de Palestiniens déplacés s'abritent dans des camps de tentes et des appartements exigus principalement dans le Sud de la Bande de Gaza, sans nourriture adéquate, sans eau potable et sans fournitures médicales.

Ils luttent pour survivre malgré les températures élevées et les violents combats aux alentours.

Une fillette palestinienne se tient à l'entrée de la tente de sa famille dans un camp pour les personnes déplacées.
Une fillette palestinienne se tient à l'entrée de la tente de sa famille dans un camp pour les personnes déplacées.Jehad Alshrafi/Copyright 2024 The AP. All rights reserved.

Ils avaient espoir qu'un couloir de sécurité promis par l'armée israélienne dimanche aiderait à améliorer la situation, mais quelques jours plus tard, cette "pause tactique" n'a apporté que peu de soulagement.

Des centaines de camions d'aide sont entassés aux points de passage, prêts à être livrés, mais un fonctionnaire anonyme des Nations unies a déclaré que les routes étaient "inutilisables" parce que des hommes armés bloquaient les convois et tenaient les chauffeurs en joue.

Dans les hôpitaux la situation n'est guère plus encourageante comme l'a confié le porte parole de l'UNICEF James Elder sur le compte X de l'organisation Onusienne. "Les enfants de Gaza ont besoin d'un cessez-le-feu immédiat" a-t-il twitté.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La fin de la guerre à Gaza pas encore en vue pour le Premier ministre israélien

Huit soldats israéliens tués dans le sud de Gaza, l'attaque la plus meurtrière depuis des mois

De possibles "crimes de guerre" commis lors de la libération de quatre otages à Gaza (ONU)