EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

De possibles "crimes de guerre" commis lors de la libération de quatre otages à Gaza (ONU)

a
a Tous droits réservés Jehad Alshrafi/Copyright 2024 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Jehad Alshrafi/Copyright 2024 The AP. All rights reserved.
Par Euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Selon l'ONU, de possibles "crimes de guerre" ont été commis à Gaza par les forces israéliennes et des groupes armés palestiniens dans le cadre d'un raid meurtrier des forces israéliennes qui a permis de libérer quatre otages samedi 8 juin.

PUBLICITÉ

Le porte-parole du bureau, Jeremy Laurence, a exprimé son inquiétude quant à d'éventuelles violations des règles de proportionnalité et de précaution par les forces israéliennes lors du raid de samedi dans le camp de réfugiés de Nuseirat. 

Les autorités sanitaires palestiniennes affirment qu'au moins 274 Palestiniens, dont des dizaines de femmes et d'enfants, ont été tués lors de l'opération. 

Selon lui, les groupes armés palestiniens qui retiennent des otages dans des zones densément peuplées font courir des “risques supplémentaires” aux civils qui se trouvent à proximité ainsi qu'aux otages en raison des hostilités. 

"Toutes ces actions menées par les deux parties peuvent être assimilées à des crimes de guerre”, a-t-il déclaré lors d'une réunion d'information de l'ONU à Genève.  

La manière dont cela a été mené est catastrophique, car les civils, une fois de plus, ont été pris en plein milieu de tout cela”, a ajouté Jeremy Laurence, faisant référence à la fois à l'opération militaire israélienne et au conflit qui dure depuis plus de huit mois. 

Faisant allusion au "calvaire" des otages et de leurs familles, il a déclaré que "le fait que quatre otages soient maintenant libres est évidemment une très bonne nouvelle. Ces otages n'auraient jamais dû être enlevés. Il s'agit d'une violation du droit humanitaire international. Ils doivent être libérés. Tous. Rapidement." 

 

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Gaza : les combats se poursuivent en dépit de l'ordre de la CIJ à Israël de mettre fin à l'offensive de Rafah

Près de 200 humanitaires tués en six mois à Gaza

Gaza : des frappes israéliennes font au moins 15 morts tandis que la famine s'accentue