EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Léger recul du chômage aux Etats-Unis

Léger recul du chômage aux Etats-Unis
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

L'économie américaine a créé 161 000 emplois en octobre, c'est moins que les prévisions des analystes et moins qu'en septembre, 191 000 avaient été créés.

PUBLICITÉ

L’emploi continue sa progression aux Etats-Unis. C’est ce qui ressort des dernières données du département du travail, avant l‘élection présidentielle. L‘économie américaine a créé 161 000 emplois en octobre, c’est moins que les prévisions des analystes (175 000) et moins que les 191 000 emplois créés en septembre.

Mais les données sont globalement bonnes : le salaire horaire moyen a augmenté de 10 centimes, soit 0,4%. Enfin le taux de chômage a baissé d’un dixième de point pour s‘établir à 4,9%.

Payroll employment rises by 161,000 in October; unemployment rate changes little (4.9%) https://t.co/1Y9cSWJUIB#JobsReport#BLSdata

— BLS-Labor Statistics (@BLS_gov) 4 novembre 2016

A quatre jours de l‘élection, ces chiffres devraient favoriser Hillary Clinton, la candidate de la continuité, et déplaire à Donald Trump, qui promet de sauver une Amérique en faillite en créant 25 millions d’emplois en 10 ans. Le milliardaire républicain a appelé à ne pas croire les chiffres officiels, selon lui “le taux de chômage réel pourrait s‘élever à…42%”“:http://time.com/4003734/donald-trump-interview-transcript/.

D’après les prévisions de l’agence de notation Moody’s, une présidence Clinton aurait un meilleur impact sur l’emploi qu’une présidence Trump

Les derniers chiffres de l’emploi, la hausse continue des salaires combinée à celle de l’inflation, poussent de plus en plus d’analystes à envisager une hausse des taux de la réserve Fédérale (Fed) le mois prochain.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Banque centrale européenne maintient ses taux d'intérêt pour contrôler l'inflation

Pourquoi la réélection de Trump pourrait-elle affecter l'économie européenne à hauteur d'au moins 150 milliards d'euros ?

Elections : le gouvernement français fait marche arrière sur la réforme de l'assurance chômage