EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Retards dans les aéroports européens

Retards dans les aéroports européens
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les passagers qui voyagent au départ ou à destination de l'Europe sont confrontés à des retards et à de longues files d'attentes dans certains aéroports européens. Certains pointent du doigt les nouvelles mesures de sécurité demandées.

PUBLICITÉ

Les passagers qui voyagent au départ ou à destination de l’Europe sont confrontés à des retards et à de longues files d’attentes dans certains aéroports européens.

La situation est variable d’un site à l’autre.

Pour expliquer ces retards, certains pointent du doigt les nouvelles mesures de sécurité demandées par l’Union européenne. Depuis le mois d’avril, les voyageurs entrant et sortant de l’espace Schengen font l’objet d’un contrôle aux frontières systématique et approfondi. La France est à l’origine de cette demande pour faire face aux menaces d’attentats après ceux ayant déjà touché plusieurs pays européens.

La Commission européenne, par la voix de sa porte-parole, a rejeté ces accusations. “Ce système de contrôle a été proposé en 2015 et acté en 2016. Nous sommes dans la deuxième moitié de l’année 2017. Les agences nationales aux frontières et les autorités aéroportuaires ont eu beaucoup de temps pour préparer et mettre en place les arrangements nécessaires “, s’est défendue Natasha Bertaud.

En mai dernier, Airlines UK attirait déjà l’attention du gouvernement britannique sur les possibles retards qui pourraient découler de ces contrôles renforcés. Cet organisme de commerce regroupant les compagnies aériennes enregistrées au Royaume-Uni, demandait alors des moyens supplémentaires.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Banque centrale européenne maintient ses taux d'intérêt pour contrôler l'inflation

Pourquoi la réélection de Trump pourrait-elle affecter l'économie européenne à hauteur d'au moins 150 milliards d'euros ?

Elections : le gouvernement français fait marche arrière sur la réforme de l'assurance chômage