EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Theresa May attend un geste de l’UE

La Première ministre britannique Theresa May
La Première ministre britannique Theresa May
Tous droits réservés 
Par Joanna Gill
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Le Brexit est une nouvelle fois à l’ordre du jour du sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union européenne à Bruxelles.

PUBLICITÉ

C'est une Première ministre britannique affaiblie mais toujours en poste qui retrouve ses partenaires européens pour un sommet à Bruxelles. Theresa May va tenter de convaincre ses 27 homologues de faire un geste sur le Brexit afin de surmonter l'impasse politique à Londres. "Mon attention maintenant est d'obtenir ces assurances qui sont nécessaires pour réaliser cet accord car je pense sincèrement que c'est dans le meilleur intérêt des deux parties", répète la dirigeante.

Les 27 Etats membres n'ont cependant pas l'intention de rouvrir les négociations sur l'accord de sortie du Royaume-Uni conclu le mois dernier. En revanche les dirigeants sont prêts à ajouter une déclaration politique sur la question de la frontière irlandaise. "Cette déclaration va essayer d'expliquer comment va fonctionner le backstop et souligner que ce filet de sécurité est une sorte d'assurance et rien de plus", explique le coordinateur du Brexit au Parlement européen, Guy Verhofstadt.

Le vote au Parlement britannique sur le Brexit est désormais prévu en janvier. Cette marge doit permettre aux acteurs d’éviter le scénario catastrophe d'une sortie sans accord.

Journaliste • Grégoire Lory

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L’UE ferme sur le Brexit

Elections : le gouvernement français fait marche arrière sur la réforme de l'assurance chômage

En Allemagne, le climat économique se dégrade en juin, pas de miracle avec l'Euro 2024