EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

La Chine, furieuse de la décision suédoise d'écarter Huawei de son futur réseau 5G

 La Chine, furieuse de la décision suédoise d'écarter Huawei de son futur réseau 5G
Tous droits réservés Euronews
Tous droits réservés Euronews
Par Laurence Alexandrowicz
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'exclusion des chinois Huawei et ZTE du futur réseau 5G en Suède irrite Pékin qui évoque des "conséquences" pour les entreprises suédoises. Ikea par exemple possède 35 magasins en Chine, autant qu'en France.

PUBLICITÉ

 La Chine est furieuse de la décision suédoise de bannir les groupes chinois Huawei et ZTE de son réseau 5G. Pékin dénonce une "politisation" des échanges commerciaux par la Suède, assurant que la sécurité nationale, mise en avant par Stockholm, était une "excuse pour discréditer" les entreprises chinoises.

"La Suède devrait adopter une attitude objective et impartiale, corriger sa mauvaise décision, a déclaré Zhao Lijian, porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères, afin d'éviter des impacts négatifs sur la coopération économique et commerciale entre la Chine et la Suède et sur les opérations des entreprises suédoises en Chine".

 Mardi L'autorité suédoise des télécoms, suivant les conseils des services de renseignement, annonçait que "les nouvelles installations pour l'utilisation des bandes de fréquences par radio ne devaient pas être réalisées avec des produits provenant de Huawei ou ZTE".

 Plusieurs pays européens ont d'ores et déjà imposé des restrictions, mais la Grande-Bretagne et la Suède sont les seuls à imposer une interdiction totale.

Les Etats-Unis font pression sur leurs alliés pour bannir les Chinois du marché de la 5G. Les services de renseignement américains craignent que cela permette aux autorités chinoises d'espionner le monde entier.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Réchauffement des relations entre Londres et l'UE : quel impact sur les services financiers ?

Le choc des élections françaises entraîne une baisse de l'euro après la victoire de la gauche

Le boom de l'IA fait de Nvidia la première capitalisation boursière mondiale