Qu'est-ce qui a rapporté le plus au cours de la dernière décennie ? : le bitcoin ou une maison à Londres ?

Rangée de maisons en terrasse typiquement britanniques à Barnes, au Royaume-Uni, et arrière-plan bitcoin en 3D
Rangée de maisons en terrasse typiquement britanniques à Barnes, au Royaume-Uni, et arrière-plan bitcoin en 3D Tous droits réservés Canva
Tous droits réservés Canva
Par Doloresz Katanich
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

La plus célèbre des cryptomonnaies a enregistré un rendement de près de 5 000 % au cours de la dernière décennie.

PUBLICITÉ

Le marché immobilier londonien s'est révélé être l'un des meilleurs investissements de ces dix dernières années, avec un rendement de plus de 44 %, selon une nouvelle analyse de marché réalisée par l'agence immobilière britannique Foxtons.

L'agence immobilière a analysé les performances du marché de l'immobilier résidentiel de la capitale britannique par rapport à neuf autres options d'investissement populaires, dont le bitcoin et l'indice FTSE 100. Il en ressort que seuls deux actifs d'investissement ont généré un retour sur investissement plus élevé au cours de la dernière décennie.

Il est difficile de battre le rendement époustouflant de 4 963 % obtenu par le bitcoin au cours de cette période de dix ans. La crypto-monnaie avait une valeur moyenne de 840,3 dollars (776.538 euros) en décembre 2013, qui est passée à 42 544 dollars (39331 928 euros) au cours de la période allant jusqu'à décembre 2023.

L'or, valeur refuge, arrive en deuxième position, avec un retour sur investissement de 66,8 % sur la même période. Son prix était d'environ 1 223,9 dollars en 2013 ( + ou - 1131 5268 euros) et a atteint 2 042 dollars (1887 5227 euros), en décembre dernier.

Le prix de l'argent a augmenté plus modérément, de 22,9 %, tandis qu'un investissement dans l'indice FSTE 100 (qui suit le cours des actions des 100 plus grandes sociétés de la Bourse de Londres) aurait eu un rendement encore plus faible, de 15,7 %.

Les plus mauvais choix se sont avérés être le pétrole brut WTI (-26,3 %), le pétrole brut Brent (-30,2 %) et le gaz naturel (-41,5 %).

"Le paysage de l'investissement est en constante évolution et, alors que certains véhicules traditionnels ont connu une forte baisse de valeur au cours de la dernière décennie, comme le gaz naturel, d'autres marchés émergents tels que les crypto-monnaies ont connu une période d'essor, bien qu'avec un degré de volatilité accru", affirme Guy Gittins, PDG de Foxtons.

La brique et le mortier sont-ils surévalués à Londres ?

En décembre 2013, la valeur moyenne d'une maison à Londres était de 352 028 livres sterling (411 237 euros). Aujourd'hui, le prix moyen est de 508 037 £ (593 486 €), soit une augmentation de plus de 156 000 £ (182 238 €), selon l'étude qui s'est penchée sur les données du cadastre.

"Le marché londonien est sans aucun doute le summum en matière d'investissement immobilier au Royaume-Uni et bien que l'année dernière ait été difficile, la valeur d'une maison londonienne a tout de même augmenté considérablement au cours de la dernière décennie", explique Guy Gittins.

L'agence immobilière britannique s'attend à ce que le marché immobilier londonien attire un niveau élevé d'investissement de la part des investisseurs, car "il a maintenant franchi un cap en 2024".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Investissements chinois dans les ports européens : l'UE sur le pont

Vous visitez Londres ? Gare aux pickpockets dans le métro

Les banques françaises investissent des milliards dans les prêts écologiques