This content is not available in your region

Un nouveau musée national parachève le virage culturel d'Oslo

euronews_icons_loading
Inauguration du nouveau musée national d'Oslo, Norvège, samedi 10 juin 2022
Inauguration du nouveau musée national d'Oslo, Norvège, samedi 10 juin 2022   -   Tous droits réservés  Christoffer Andersen/Christoffer Andersen / NTB
Par Euronews  avec AFP

La Norvège ouvre samedi au public son nouveau musée national à Oslo, un établissement aux dimensions monumentales parachevant le virage culturel de la capitale.

Avec 6.500 oeuvres, dont une "Madone" d'Edvard Munch et la plus célèbre version de son "Cri", l'imposant bâtiment est le plus grand musée des pays nordiques et un des plus spacieux d'Europe, avec 13.000 mètres carrés de galeries.

Imaginé il y a 20 ans, le bâtiment s'est traduit par un chantier de plus de huit ans au bord du fjord en plein centre d'Oslo, qui aura coûté près de 600 millions d'euros.

Vaste ensemble gris schiste surmonté d'un plus aérien rectangle blanc, le musée rassemble les collections de quatre précédents établissements du pays: l'ancienne galerie nationale, un musée de l'architecture, un musée des arts décoratifs et le musée d'art contemporain d'Oslo.

"Pour cela nous avions besoin d'un nouveau musée, pour montrer cette collection incroyable dans toute sa variété", explique à l'AFP Karin Hindsbo, la directrice danoise du "Nasjonalmuseet".

Dessiné par l'architecte allemand Klaus Schuwerk, il abrite une collection allant des antiquités à l'art moderne dans près de 100 pièces.

Parmi ses chefs d'oeuvre figurent aussi le "Nuit d'hiver dans les montagnes" de Harald Sohlberg.

Avec le spectaculaire nouveau musée Munch ouvert l'an dernier, la bibliothèque Deichman en 2020 et le nouvel opéra inauguré en 2008, le centre d'Oslo a vu pousser quatre bâtiments phares en quelques années.

"Nous avons fait une transformation incroyable en une ville culturelle", souligne Mme Hindsbo.

Le musée a souffert d'importants retards - son inauguration était prévue en 2020 - et son architecture ne fait pas l'unanimité: il a parfois été décrit comme une prison ou un hôpital pour son manque de fenêtres.

Mais les habitants d'Oslo ont fini par le surnommer "la boîte grise".