Prix du cinéma européen (EFA) 2022 : l'Europe brise les frontières

Prix du cinéma européen (EFA) 2022 : l'Europe brise les frontières
Tous droits réservés  euronews
Par Frédéric Ponsard

Les Prix du cinéma européen (European Film Awards ou EFA) 2022 sont remis à Reykjavik samedi 10 décembre. Plusieurs films se distinguent dans les nominations avec des regards venus d'ailleurs comme "Saint-Omer" de la réalisatrice française Alice Diop, fille de parents sénégalais, ou "Les Nuits de Mashhad" du réalisateur danois d'origine iranienne Ali Abbasi. Quelques jours avant le verdict, voici un tour d'horizon des prétendants.

"La société iranienne changera grâce aux femmes" selon l'actrice Zar Amir Ebrahimi

L'une des images fortes de cette année fut le Prix d'interprétation remportée à Cannes par l'actrice iranienne Zar Amir Ebrahimi pour son rôle dans "Les Nuits de Mashhad" (Holy Spider). Le film a été plébiscité par l'Académie du Film Européen puisqu'il a reçu quatre nominations au total, Meilleur film, Meilleur réalisation, Meilleur scénario et Meilleure actrice pour celle qui fut obligé de s'exiler de son pays il y a déjà 15 ans.

"Je pense qu'avec un film pareil, quand on tourne hors d'Iran, on a l'avantage d'arriver quand même à lui donner une dimension un peu plus profonde," nous avait confié Zar Amir Ebrahimi à Cannes. "Alors qu'en Iran à cause de la censure évidemment, on ne réussit jamais vraiment à développer une histoire pareille," affirmait-elle avant d'ajouter : "À mon avis, la société iranienne changera grâce aux femmes et c'est pour cela que le gouvernement, les hommes ont autant peur des femmes."

Ce film coproduit par l'Allemagne, la Suède, le Danemark et la France montre ainsi, la vocation européenne à raconter des histoires qui brisent les frontières. "Je ne pense pas que ce soit plus ou moins, un film iranien," nous a confié le réalisateur Ali Abbasi,"parce que je vis au Danemark, un autre acteur vit en France, un autre type vient de Turquie et puis, il a été tourné en Jordanie".

"Le corps d'une femme noire peut dire l'universel" selon Alice Diop

Un autre film est remarquable dans les nominations pour le titre de Meilleur réalisateur : "Saint-Omer" d'Alice Diop qui a remporté le Lion d'argent à la dernière Mostra de Venise, ainsi que le Prix du meilleur premier Film. Un film tiré d'un fait divers qui a défrayé la chronique en France en 2016 : une jeune femme noire, éduquée et diplômée, a laissé la mer emporter sa fille de 15 mois, sans motif apparent...

Voici ce que disait Alice Diop alors qu'elle venait de recevoir le Lion d'argent à la Mostra. "Je suis convaincue que le corps noir porte l'universel," indiquait Alice Diop, "et d'une certaine façon, ce prix est une manière de consacrer, de prouver cette chose qui est pour moi, éminemment politique : le corps d'une femme noire peut dire l'universel et parler à toutes les femmes, à tous les hommes du monde qu'ils soient blancs ou noirs. C'est quelque chose de fondamental pour moi," soulignait-elle.

"Saint-Omer" représente la France dans la course aux Oscars.

La ruralité en danger dans "Nos soleils"

Deux autres femmes sont nominées plusieurs fois pour leur film : Carla Simón nommée pour la Meilleure réalisation et le Meilleur film pour "Nos soleils" ("Alcarràs" en catalan), un film sur la famille et la ruralité en danger en Espagne comme ailleurs.

Le film avait remporté l'Ours d'or à la dernière Berlinale.

Une héroïne féministe dans "Corsage"

Enfin, avec trois nominations, Marie Kreutzer et son film "Corsage" sont de sérieux outsiders. Une coproduction entre l'Autriche, la France, l'Allemagne et le Luxembourg qui raconte le destin tragique d'Elisabeth d'Autriche dite "Sissi", rebelle et féministe avant l'heure.

Rendez-vous à Reykjavik pour le verdict final le 10 décembre lors d'une cérémonie officielle dont euronews vous fera vivre les meilleurs moments !

Journaliste • Frédéric Ponsard