EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Une professeure française de danse orientale, nouvelle sensation d'Instagram

A la découverte de l'univers des danseuses du ventre en France
A la découverte de l'univers des danseuses du ventre en France Tous droits réservés Credit: @be.full.of_life (Instagram) / Bahtiyar Kucuk
Tous droits réservés Credit: @be.full.of_life (Instagram) / Bahtiyar Kucuk
Par Theo FarrantBahtiyar Kucuk
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

Marine Scardina, professeure française de danse orientale est devenue la nouvelle sensation d'Instagram, du jour au lendemain.

PUBLICITÉ

Au cœur de la France, là où l'art et la culture convergent dans les rues pavées de Paris, une forme d'art envoûtante prospère tranquillement depuis des années : la danse du ventre.

Cette danse ancienne, qui trouve ses racines dans diverses cultures du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord, est une célébration de la féminité, de l'expression de soi et de l'autonomisation.

Marine Scardina, qui enseigne avec passion la danse orientale à des femmes d'origines diverses à Paris depuis plus de six ans, est une instructrice de cette danse traditionnelle déterminée à diffuser ce message.

Sa mission est d'inspirer ses élèves à se reconnecter à leur corps et à redécouvrir leur féminité, grâce à son enseignement passionné.

Devenir une sensation virale

Credit: Instagram
A screenshot of Marine's instagram profileCredit: Instagram

L'histoire d'amour de Marine Scardina avec la danse du ventre s'est déclenchée dès son premier cours.

"C'est une danse que j'aime passionnément. Je ne sais pas vraiment comment l'expliquer. Je pense que c'est quelque chose qui a résonné en moi, qui était déjà là, en moi, sans que je le sache. Et le jour où j'ai pris ma première leçon, ce fut une révélation", confie-t-elle.

Son parcours a pris une tournure inattendue lorsqu'elle est devenue une sensation virale sur Instagram. Elle revient sur ce regain de popularité : "En novembre dernier, je suis passée de 1 500 à 130 000 followers sur Instagram, en l'espace de quelques semaines, c'était vraiment dingue".

"Cela m'a immédiatement donné beaucoup de visibilité. J'ai reçu des messages de femmes du monde entier, des centaines et des centaines de messages chaque jour", explique-t-elle.

Marine Scardina a constaté que pendant les séances d'entraînement qu'elle enregistrait fréquemment avec ses élèves, elle documentait des séquences qui n'étaient pas toujours exécutées à la perfection, révélant ainsi des imperfections dans leur technique.

"Je crois que cela a créé un phénomène où les femmes se sont rendu compte que c'était accessible ; elles se sont dit : "Moi aussi, je peux faire de la danse orientale", précise-t-elle. 

Démystifier l'art de la danse du ventre

Credit: Bahtiyar Kucuk
Marine est photographiée en train de danser avec ses élèves devant la Tour EiffelCredit: Bahtiyar Kucuk

Cependant, il existe une croyance omniprésente et erronée autour de la danse du ventre.

De nombreuses personnes la considèrent encore comme une danse uniquement destinée à satisfaire le regard masculin, la rejetant comme une forme de séduction plutôt que de l'apprécier comme une véritable forme d'art.

Pour Marine Scardina, la danse du ventre est bien plus que cela.

"C'est merveilleux de voir des gens se réconcilier avec leur corps, avec leur féminité. C'est quelque chose de très beau à voir. En effet, dans nos sociétés, nous avons tendance à écraser la créativité et la féminité. Et la danse orientale nous permet de nous réconcilier avec tout cela", affirme-t-elle.

Elle souligne également la diversité de cette forme d'art : "C'est une danse que l'on peut pratiquer de manière très douce et sensuelle, mais aussi avec des percussions, quelque chose de beaucoup plus explosif, ou encore en s'inspirant du folklore pour quelque chose de plus traditionnel".

Fadwa, l'une des élèves de Marine, exprime avec éloquence le pouvoir de transformation de la danse du ventre : "Nous nous rendons compte qu'en dansant, nous apprenons beaucoup sur nous-mêmes, nous apprenons à nous connaître, nous apprenons à savoir ce qui nous motive. C'est quelque chose de très libérateur. Nous prenons conscience de notre corps, car lorsque nous dansons, nous faisons attention à nos doigts, à nos yeux, à nos épaules, à nos orteils. Nous faisons attention à tout cela, donc nous prenons conscience de notre corps".

Video editor • Theo Farrant

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Angela, propriétaire d'un magasin chinois, dernière sensation italienne des réseaux sociaux

Fête de la musique : 5 traditions européennes uniques que vous ne connaissez peut-être pas

Kochi-Muziris Biennale - Une danse d'art, le Kochi contemporain et son passé mythique