EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Une victoire pour la diversité ? Pour la première fois depuis 100 ans, la gagnante de Miss France a les cheveux courts

Eve Gilles, lauréate de Miss France 2024, est la première candidate à porter les cheveux courts en 100 ans d'histoire du concours.
Eve Gilles, lauréate de Miss France 2024, est la première candidate à porter les cheveux courts en 100 ans d'histoire du concours. Tous droits réservés ARNAUD FINISTRE/AFP or licensors
Tous droits réservés ARNAUD FINISTRE/AFP or licensors
Par Anca Ulea
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

Ces dernières années, le concours de beauté français s'est efforcé de mieux promouvoir la diversité. En ligne, les critiques ont dénoncé les résultats comme une complaisance à l'égard de la culture 'woke'.

PUBLICITÉ

Pour la première fois en 100 ans d'histoire du concours de beauté le plus important de France, Miss France a les cheveux courts.

Eve Gilles, 20 ans, qui a remporté le concours ce week-end en arborant une coupe courte, asalué cette réussite comme une "victoire de la diversité".

"Personne ne peut vous dire qui vous devez être", a-t-elle déclaré au public.

La nouvelle Miss France promet de "défendre les valeurs des femmes fortes". Après sa victoire samedi, elle a ajouté : "Nous sommes habitués à voir de belles Miss avec des cheveux longs, mais j'ai choisi un look androgyne avec des cheveux courts [...] chaque femme est différente, nous sommes toutes uniques".

Eve Gilles, qui étudie les mathématiques et les statistiques à l'université, représente la région Nord-Pas-de-Calais, quatrième candidate de la région à remporter la couronne en dix ans.

La gagnante de Miss France 2024, Eve Gilles, a été critiquée en ligne pour sa minceur et ses cheveux courts.
La gagnante de Miss France 2024, Eve Gilles, a été critiquée en ligne pour sa minceur et ses cheveux courts.ARNAUD FINISTRE/AFP or licensors

Sa victoire n'a cependant pas fait l'unanimité. Sur les réseaux sociaux, les critiques se sont acharnées sur sa minceur, ont fait des vidéos la comparant à d'autres concurrentes aux cheveux longs "plus beaux" et ont laissé entendre qu'elle n'avait gagné que pour apaiser la culture "woke".

Philippe Herlin, chercheur financier basé à Paris, a écrit sur X : "Miss France 2024 ne ressemble pas à grand-chose, mais elle dit les bonnes choses. Vous voulez parier que l'année prochaine Miss France sera trans ?"

"Les gens qui me critiquent sur mes cheveux ne me dérangent pas, parce que je peux changer de cheveux", a déclaré Eve Gilles au quotidien français Le Parisien dans une interview après sa victoire. "J'ai choisi ces cheveux, mais je n'ai pas choisi mon corps, ni mon métabolisme. Je ne comprends pas comment on peut critiquer une personne pour quelque chose qu'elle ne peut pas changer".

La nouvelle Miss France ajoute qu'elle souhaite utiliser sa tribune pour encourager les enfants - en particulier les jeunes filles - à s'intéresser aux mathématiques et aux sciences. Elle espère que sa propre passion pour ces matières contribuera à les rendre moins intimidantes.

"Pour moi, la façon dont les mathématiques sont enseignées pose problème", a-t-elle déclaré à la chaîne française TF1. "On dit aux jeunes filles et garçons que les maths sont compliquées, que les maths sont difficiles, qu'il faut s'accrocher. Non ! Il faut leur dire : écoutez, c'est un défi, vous allez vous amuser, il y a un problème et vous devez trouver la solution. Cela changerait toute la dynamique !".

De nouvelles règles pour un concours de beauté "moderne"

Cette année, c'est la deuxième édition du concours Miss France depuis que son règlement a été modifié pour permettre une plus grande diversité des candidates.

La limite d'âge, auparavant fixée à 24 ans, a été supprimée. Les candidates sont désormais autorisées à être mariées, à avoir des enfants et à porter des tatouages visibles. Le concours est par ailleurs ouvert aux candidates transgenres depuis 2019.

Les candidates de Miss France 2024 posent sur scène.
Les candidates de Miss France 2024 posent sur scène.ARNAUD FINISTRE/AFP or licensors

Dans la pratique, cependant, les candidates de Miss France 2024 sont restées assez homogènes - il n'y avait pas de mères sur scène, l'âge médian est resté plus ou moins le même et il n'y avait pas de tatouages visibles.

Toutes les candidates doivent encore mesurer au moins 1,70 mètre pour concourir (une question de cadrage de caméra, selon les organisateurs). Et bien qu'il n'y ait pas de limite de poids pour le concours, toutes les concurrentes étaient minces.

Les cheveux courts d'Eve Gilles étaient le seul attribut physique qui pouvait être considéré comme "avant-gardiste".

Mais la jeune reine de beauté déclare qu'elle ne veut pas être connue exclusivement "comme la Miss aux cheveux courts".

"Je veux être une femme forte, je veux faire comprendre aux gens que peu importe d'où l'on part, peu importe le chemin que l'on prend, on peut atteindre ses objectifs", ajoute-t-elle. "Je veux montrer aux gens que les femmes sont diverses, que nous sommes toutes belles, que nous sommes toutes différentes et uniques. Je ne suis pas unique à cause de mes cheveux, je suis unique parce que je suis Eve".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

"Les SEGPA au ski" sème la discorde dans les salles de cinéma

Comment empêcher l'IA de devenir patriarcale et misogyne ? Les femmes du secteur ont leur mot à dire

Cocotiers et "sale gosse" : la mémétisation de Kamala Harris bat son plein