Découvrez une sélection de traditions culinaires de Noël en Europe

Ce qu'il y a au menu dans toute l'Europe pour Noël
Ce qu'il y a au menu dans toute l'Europe pour Noël Tous droits réservés Canva
Par Tim Gallagher
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

De la tête de mouton à l'ancêtre de la charcuterie, quelles sont les origines des traditions culinaires européennes de Noël ?

PUBLICITÉ

Que vous considériez Noël comme la célébration de la naissance de Jésus-Christ ou comme une itération moderne du solstice d'hiver, il y a une chose sur laquelle nous sommes tous d'accord : Noël est l'occasion de se faire plaisir !

Chaque pays a sa propre conception de la nourriture de Noël : les Britanniques ont leur dinde, les Estoniens se régalent avec du canard et les Japonais, grâce à une opération de marketing spectaculaire, ont leur KFC.

Mais quels sont les repas de Noël les plus insolites en Europe ?

Smalahove, Norvège

La tête de mouton, ça vous tente ?

Spécialité de l'ouest de la Norvège, consommée à l'origine par les pauvres pendant les fêtes de fin d'année, le Smalahove est un plat scandinave préparé - et consommé - de manière assez inhabituelle.

Pour préparer le Smalahove, il faut d'abord fendre la tête d'un mouton en deux, puis en retirer la cervelle. Après avoir été trempée dans l'eau pendant deux jours, la tête est salée et fumée avant d'être cuite à la vapeur. Les convives commencent par manger les oreilles et les yeux, considérés comme les parties les plus savoureuses et les plus luxueuses, avant de retirer la viande du crâne.

Aujourd'hui, le Smalahove est surtout apprécié comme une curiosité par les touristes, les Norvégiens locaux renonçant à ce plaisir - allez savoir pourquoi !

Julbord, Suède

Vous connaissez sans doute la planche de charcuterie et peut-être avez-vous même déjà essayé la "planche à beurre". Mais avez-vous entendu parler du Julbord ?

Smörgåsbord est un mot suédois qui désigne un plateau contenant un assortiment de divers aliments. Le Julbord est une réimagination de Noël de cette tradition, souvent composée de délices scandinaves tels que la saucisse de renne et le hareng mariné, ainsi que d'un assortiment de charcuteries et de fromages, le tout placé autour d'un jambon glacé en guise de pièce maîtresse.

Bûche de Noël, France

La bûche de Noël est une tradition qui remonte, dans de nombreux pays, aux origines païennes de Noël, lorsque des branches de conifères étaient apportées à la maison pour célébrer le rallongement des jours.

Depuis l'époque où les arbres étaient apportés par les paysans de la campagne française, cette cérémonie du bois s'est transformée en dessert sous la forme de la Bûche de Noël : une génoise au chocolat fourrée de crème au beurre et enveloppée de pâte d'amande, le tout ayant l'apparence d'une bûche de Noël.

Festin des sept poissons, Italie

Dans ce pays profondément catholique, le jeûne de l'Avent a pris une tournure délicieuse.

Traditionnellement, l'Avent est une période d'abnégation, de contemplation et d'observance religieuse ; il n'y a donc pas de meilleur moment pour servir un repas à sept plats ! Selon cette tradition du sud de l'Italie, les habitants se régalent d'un repas de sept plats choisis parmi dix préparations de poisson différents.

Cette célébration, qui a lieu la veille de Noël, s'est répandue en Amérique avec la diaspora italienne et est désormais une tradition transcontinentale.

Carpe polonaise, Pologne

En Pologne, les habitants célèbrent la veille de Noël avec un repas traditionnel comprenant une soupe de betteraves et de la choucroute.

Le clou de ce repas est la carpe polonaise, qui est traditionnellement pêchée bien avant la veille de Noël et conservée vivante dans un grand seau ou une baignoire jusqu'au moment de la tuer, de l'écailler et de la désosser.

Veille de Noël végétarienne, Bulgarie

Tout comme les Italiens du sud, les Bulgares ont peu à peu transformé une période de jeûne en une fête thématique.

Dans ce pays orthodoxe, les 40 jours précédant Noël sont une période de jeûne. C'est donc tout naturellement que la veille de Noël (le jour le plus important de la période festive) donne lieu à un repas spécial. Bien entendu, ce repas est entièrement dépourvu de viande afin de respecter la tradition du jeûne.

PUBLICITÉ

Ce repas savoureux doit être composé d'un nombre impair de plats et est accompagné d'une noix, que les convives ouvrent pour découvrir leur avenir pour l'année.

Le plus grand village en pain d'épices de tous les temps, Norvège

Nous avons commencé par la Norvège, nous allons donc terminer par elle.

Les maisons en pain d'épices peuvent avoir des connotations négatives liées aux sorcières le reste de l'année, mais à Noël, elles constituent une charmante friandise pour toute la famille. Depuis les années 1990, la ville côtière de Bergen, en Norvège, organise un concours de pain d'épices et accueille chaque année le plus grand village de pain d'épices du monde.

Techniquement, tout le monde n'en mange pas, mais cette attraction est certainement très jolie à regarder !

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Sur les traces de Valentin, le saint à l'origine de la fête des amoureux

Vous rêvez d'un Noël sous la neige ? Voici les 5 villes les plus enneigées d'Europe

Budapest et les origines d'Halloween