Arnaques à l'huile d'olive : comment reconnaître une fausse huile extra vierge ?

Une image générée par l'IA montre un vendeur imaginaire mélangeant des graines d'olive avec de l'huile d'olive.
Une image générée par l'IA montre un vendeur imaginaire mélangeant des graines d'olive avec de l'huile d'olive. Tous droits réservés Canva
Par Alessio Dell'Anna
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

La pénurie d'huile d'olive et la flambée des prix ont créé un terrain propice aux producteurs frauduleux. La mention "extra vierge" n'est pas toujours un gage de qualité. Voici ce qui doit attirer votre attention.

PUBLICITÉ

Si vous commandez de l'huile d'olive extra vierge dans un restaurant en Italie par exemple, vérifiez bien l'étiquette. Selon Europol, la vente de fausse huile d'olive est devenue une "pratique courante".

Cet avertissement a été lancé après que les autorités ont saisi 260 000 litres de produits contrefaits lors d'opérations coordonnées en Italie et en Espagne, en novembre.

Moins de deux mois plus tard, une cinquantaine de restaurants de Rome ont fait l'objet d'une enquête pour la même raison, ce qui a déclenché de nouvelles alertes.

Comment savoir si une huile d'olive est authentique ?

Certains fraudeurs remplacent le précieux "or liquide" par des huiles de graines beaucoup moins chères.

Ces huiles étant transparentes, ils les colorent avec de la chlorophylle, pour lui donner des reflets verts et utilisent des caroténoïdes pour obtenir des reflets jaunes. Ce qui donne une couleur proche de celle de l'huile d'olive.

Cependant, même si elles se ressemblent, de grandes différences subsistent.

L'huile de graine n'a ni goût ni odeur, alors que "l'huile d'olive n'est jamais insipide", explique à Euronews, Maurizio Servili, professeur de sciences alimentaires. "Elle peut être plus ou moins sucrée, amère ou piquante, mais elle ne sera jamais insipide," insiste-t-il.

"Quiconque a goûté l'huile d'olive au moins deux fois est capable de faire la différence," estime le scientifique. "Ce sont les polyphénols qui lui donnent son goût particulier," dit-il.

Des flacons saisis de fausse huile d'olive
Des flacons saisis de fausse huile d'oliveEuropol

Des tests faciles pour repérer les mélanges douteux

L'escroquerie peut être un peu plus difficile à repérer si l'huile de graines est mélangée à de l'huile d'olive réelle. Dans ce cas, "une simple analyse peut démasquer la fraude, comme de tester la composition en acides gras et en stérols, ainsi que les relevés spectrophotométriques," explique le professeur Servili.

Dans certains pays, la vente de ce type de mélange est légale, mais la quantité d'huile d'olive contenue dans la bouteille doit être clairement indiquée sur l'étiquette et le produit ne peut pas être appelé "huile d'olive".

D'autres escroqueries utilisent un mélange d'huile d'olive et d'"huile lampante", appelée ainsi en raison de son utilisation historique comme combustible dans les lampes à huile. Il s'agit d'une huile d'olive de qualité inférieure, impropre à la consommation en raison de sa forte acidité.

De l'huile d'olive fraîchement pressée à Paros en Grèce
De l'huile d'olive fraîchement pressée à Paros en GrèceMatthias Schrader / AP Photo

Jauger l'huile à son étiquette

Lorsque vous achetez ou commandez de l'huile d'olive vierge extra, vérifiez toujours les informations figurant sur la bouteille.

Assurez-vous que la date et le lieu de récolte sont indiqués, vérifiez si vous pouvez scanner un QR code pour remonter la chaîne de production et recherchez les labels d'un organisme certificateur, testeur ou tiers, comme IGP pour Indication géographique protégée (ou DOP en italien, dans le cas d'une huile provenant d'Italie).

"Les producteurs d'huile les plus avancés utilisent des systèmes de blockchain pour la traçabilité," explique Sabina Petrucci, productrice italienne d'huile d'olive. Mais elle ajoute que "les contrôles ne peuvent pas suffire à eux seuls" et que les consommateurs devraient être "davantage sensibilisés" à l'existence de ces outils de traçabilité.

Un marché perturbé

Les systèmes de contrefaçon de l'huile se multiplient dans un contexte de grave pénurie mondiale.

"La production s'est effondrée au cours des deux dernières années," explique le professeur Servili. "Rien qu'en 2023, nous avons perdu entre 20 et 25% de la production mondiale," précise-t-il.

Le principal responsable est l'extrême sécheresse qui a sévi en Méditerranée, une région qui représente près de 90% de la production mondiale d'huile d'olive extra vierge.

"L'Espagne, la Grèce, l'Italie et la Tunisie, entre autres, ont toutes été touchées," rappelle-t-il. "Cette année pourrait être encore pire, les ressources en eau sont extrêmement faibles," fait-il remarquer.

PUBLICITÉ
Un feu de forêt touche une oliveraie à Colmeias au Portugal, le 13 juillet 2022
Un feu de forêt touche une oliveraie à Colmeias au Portugal, le 13 juillet 2022Armando Franca / AP Photo

Dans ce contexte, les prix ont grimpé en flèche. "L'huile d'olive extra vierge standard coûtait entre 3 et 5 euros le litre au supermarché ; aujourd'hui, elle coûte entre 10 et 12 euros," souligne Maurizio Servili.

Les escrocs peuvent ainsi écouler plus facilement leurs produits, parfois avec la complicité de restaurateurs malhonnêtes, comme en Italie, qui "savent ce qu'ils achètent", selon lui.

"Il y a toujours eu un marché pour la fausse huile d'olive, mais aujourd'hui, il devient plus important car les restaurants ne veulent pas payer les prix actuels de l'huile d'olive," estime-t-il.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'olive, victime de vols à répétition dans les pays méditerranéens

France : lancement des carnavals de la Côte d'Azur

Ecosse : un Yorkshire Pudding a eu raison d'un singe qui avait pris la fuite