EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Comment une "taupe dorée", disparue depuis 87 ans, a été redécouverte en Afrique du sud

La taupe a été découverte par une équipe de conservateurs et de généticiens de l'Endangered Wildlife Trust (EWT) et de l'université de Pretoria, en Afrique du Sud.
La taupe a été découverte par une équipe de conservateurs et de généticiens de l'Endangered Wildlife Trust (EWT) et de l'université de Pretoria, en Afrique du Sud. Tous droits réservés JP le Roux / Endangered Wildlife Trust / AFP
Tous droits réservés JP le Roux / Endangered Wildlife Trust / AFP
Par Angela Symons avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

L'équipe a décrit la chasse à la taupe comme étant "plus excitante" qu'un épisode des Experts.

PUBLICITÉ

Une taupe aveugle connue pour "nager" dans le sable a été découverte en Afrique du Sud, plus de 80 ans après que l'espèce a été déclarée disparue par les scientifiques.

La taupe dorée de De Winton, espèce gravement menacée, a été redécouverte par une équipe de conservateurs et de généticiens de l'Endangered Wildlife Trust (EWT) et de l'université de Pretoria.

Il s'agit de la 11e espèce perdue la plus recherchée au monde à être redécouverte, depuis le lancement en 2017 de l'initiative Search for Lost Species de Global Wildlife Conservation.

Une quête de quelque chose de "bien plus précieux que l'or"

En 2020, l'EWT s'est lancé dans une quête à travers les terres arides du Cap Nord à la recherche de "quelque chose de bien plus précieux que l'or" : la taupe dorée de De Winton.

Les espoirs de trouver la taupe - qui doit son nom à ses reflets irisés - étaient "presque aussi éphémères que la brume qui traverse les dunes de la côte ouest", a confié l'ONG sud-africaine à l'époque.

Observée pour la dernière fois en 1937, elle était considérée comme une "espèce perdue", terme qui désigne les espèces disparues pour la science depuis au moins dix ans, et souvent depuis bien plus longtemps.

Les taupes des dunes sont particulièrement difficiles à trouver ou à piéger, car elles laissent rarement des tunnels visibles à la surface et leurs terriers sont en grande partie inaccessibles. Leur ouïe fine leur permet de détecter les vibrations des mouvements au-dessus du sol, ce qui les aide à échapper à la détection.

La taupe de De Winton est également souvent confondue avec la taupe dorée de Grant, qui occupe des environnements similaires.

La taupe était perdue pour la science depuis 1936
La taupe était perdue pour la science depuis 1936Nicky Souness / Endangered Wildlife Trust / AFP

Bien plus passionnant qu'un épisode des Experts : l'ADN environnemental utilisé pour retrouver la taupe

En collaboration avec l'université de Pretoria, l'équipe a utilisé Jessie, un chien Border Collie détecteur d'odeurs, pour trouver les traces des tunnels des taupes. 

En passant méticuleusement au crible des échantillons de sable prélevés dans les dunes près de Port Nolloth, ils ont recherché des traces d'ADN provenant de cellules cutanées, de poils, de sang et d'excréments excrétés par les mystérieuses taupes. Une technique innovante d'ADN environnemental (eDNA) - généralement utilisée dans les milieux aquatiques - pour l'aider dans sa mission.

"Non, ce n'est pas un épisode des Experts, mais c'est beaucoup plus excitant", a écrit EWT, avant la mission.

Les chercheurs ont commencé par le site où les taupes ont été observées pour la dernière fois, il y a plus de 80 ans. Recueillant plus de 100 échantillons de sol, l'équipe a étudié jusqu'à 18 kilomètres d'habitat dunaire par jour.

"La découverte de la taupe dorée de De Winton serait une lueur d'espoir pour les défenseurs de l'environnement, indiquant que des merveilles cachées attendent toujours d'être découvertes", avait confié EWT, à l'époque.

Grâce au séquençage de l'ADN, à l'imagerie thermique et au nez bien entraîné de Jessie, l'équipe a déterminé que plusieurs espèces de taupes dorées vivaient dans la zone d'essai.

Parmi celles-ci, ils ont finalement détecté la taupe dorée de De Winton, ainsi que la taupe dorée de Van Zyl, une autre espèce rare et menacée.

PUBLICITÉ

"Non seulement nous avons résolu l'énigme, mais nous avons également exploité cette frontière de l'ADN électronique qui offre d'énormes possibilités, non seulement pour les taupes, mais aussi pour d'autres espèces disparues ou menacées", indique Cobus Theron, responsable principal de la conservation pour l'EWT et membre de l'équipe de recherche.

L'expédition et le projet de recherche ont été parrainés par l'organisation à but non lucratif "Re:Wild" et l'organisation "Save Our Species" de l'UICN, et cofinancés par l'Union européenne.

Pourquoi la taupe dorée de De Winton est-elle en danger d'extinction ?

Il existe 21 espèces de taupes dorées, dont la plupart ne vivent qu'en Afrique du Sud.

La taupe dorée de De Winton est particulièrement menacée, parce que son petit habitat naturel est envahi par les mines de diamants à grande échelle.

PUBLICITÉ

Tout en poursuivant sa recherche de nouveaux spécimens, l'équipe vise à sensibiliser la communauté à l'espèce, en l'encourageant à signaler les observations et à soutenir les efforts de conservation.

Il s'agit notamment de sécuriser officiellement les habitats connus de la taupe par le biais d'une gestion de la biodiversité.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Un petit rhinocéros de Sumatra, une espèce menacée d'extinction, voit le jour en Indonésie

Près de la moitié des espèces de la planète sont en déclin rapide selon une étude

Décision inédite : un fleuve équatorien obtient le droit de ne pas être pollué