Lancement des négociations sur le Brexit

Lancement des négociations sur le Brexit
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Le ministre britannique chargé du Brexit et le négociateur de l’Union européenne ont lancé à Bruxelles les discussions formelles sur la sortie du Royaume-Uni.

PUBLICITÉ

Le ministre britannique chargé du Brexit et le négociateur de l’Union européenne ont lancé à Bruxelles les discussions formelles sur la sortie du Royaume-Uni. David Davis et Michel Barnier ont établi la méthode de travail et le calendrier des pourparlers. L’Union européenne et Londres ont aussi confirmé les priorités de ces discussions. Les deux parties veulent s’accorder sur les droits des citoyens de l’Union au Royaume-Uni et ceux des ressortissants britanniques présents dans les Etats membres. Autre point important : le règlement financier, autrement dit la facture de la sortie du Royaume-Uni de l’Union. Les négociateurs veulent aussi trouver un compromis à propos de la frontière entre la république d’Irlande et l’Irlande du Nord.

First formal meeting between EU_Commission</a> and <a href="https://twitter.com/DExEUgov">DExEUgov. #Brexit#hikingpic.twitter.com/qDRF3OLTSu

— European Commission (@EU_Commission) 19 juin 2017

Le ministre britannique assure que la position de Londres dans ces discussions est toujours la même. “Le Royaume-Uni doit retrouver le contrôle de ses lois et de ses frontières “, explique David Davis. Il espère conclure à l’issue des négociations un accord de libre-échange et un accord douanier avec les 27.
Michel Barnier souhaite un Brexit ordonné dans l’intérêt des deux parties. “Je suis convaincu que ce partenariat peut contribuer à la stabilité durable de notre continent. Nous sommes à 27, avec les institutions, unis pour cette négociation”, précise le Français. Le négociateur de l’Union européenne veut conclure les discussions en octobre 2018.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

"Le sang des enfants palestiniens est sur vos mains", un homme interrompt von der Leyen

L’extrême droite européenne exploite la tentative de suspension de sa conférence

L'UE exhorte le gouvernement géorgien à ne pas adopter sa loi sur l'influence étrangère