PUBLICITÉ

Européennes: l'Allemand Manfred Weber élu chef de file de la droite européenne

Européennes: l'Allemand Manfred Weber élu chef de file de la droite européenne
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

La droite européenne choisit aujourd'hui son chef : à l'issue du vote le vainqueur pourrait prendre la succession de Jean-Claude Junker à la tête de la Commission européenne.

PUBLICITÉ

Les 758 délégués du Parti populaire européens sont réunis pour élire leur chef de file pour les élections européennes.

Le Congrès du PPE se déroule à Helsinki en Finlande, le pays de l'ancien ministre des Finances Alexandre Stubb, l'un des deux candidats à briguer la direction du parti.

Alexander Stubb, ancien ministre des Finances finlandais PPE : Les valeurs européennes "sont attaqués par la Chine, par la Russie, mais elles sont aussi attaquées de l'intérieur de l'Union européenne - par des pays comme la Pologne ou en ce moment par l'Italie. Qu'est-ce que je ferais ? Je pense que nous devons nous lever sur les barricades, défendre ces valeurs, et comprendre qu'en période d'insécurité, les gens ont besoin d'un sentiment d'appartenance."

Le bavarois Manfred Weber est le deuxième candidat, il est L'actuel présidant du PPE au Parlement européen et il est favorable à un accord sans complaisance sur le Brexit.

Manfred Weber, président du PPE au Parlement européen : "Mon message est clair : je ne peux pas voter au Parlement européen pour un traité de sortie, alors que rien ne se passerait en mars prochain.. Cela doit faire une différence quand vous quittez l'Union européenne, et les Britanniques perdront certains des avantages de cette union forte."

Manfred Weber est soutenu par Angela Merkel, le bavarois est le favoris de ce scrutin dont le vainqueur pourrait prétendre à la succession de Jean-Claude Junker à la tête de la Commission européenne.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

The Brief from Brussels : la droite européenne incertaine face à Viktor Orban

La Serbie va-t-elle adopter une loi "russe" sur les ONG financées par l'étranger ?

Slovaquie : les députés s'engagent à mettre fin à la haine en politique