EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

L’Union européenne attend les résultats aux Etats-Unis

Le bâtiment de la Commission européenne à Bruxelles
Le bâtiment de la Commission européenne à Bruxelles Tous droits réservés Virginia Mayo/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Virginia Mayo/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les Etats membres attendent les résultats officiels de l’élection présidentielle aux Etats-Unis avant de réagir.

PUBLICITÉ

Alors que le dépouillement des bulletins se poursuit aux Etats-Unis, l'UE regarde et attend le nom du prochain président américain. Le Premier ministre slovène s'est toutefois démarqué avec un faux départ politique. Dans la matinée de mercredi, Janez Jansa avait déjà tweeté pour féliciter l'élection de Donald Trump et dénonçait au passage les délais dans le décompte des voix. 

La Commission européenne a très rapidement voulu rectifier le tir. "Pour notre part nous nous en tiendrons à ce qui sera proclamé officiellement par les autorités américaines compétentes et nous pensons que c'est ce que chacun devrait faire", précise le porte-parole en chef de la Commission européenne, Eric Mamer.

Pour d'autres responsables les inquiétudes sont plus immédiates. La ministre allemande de la Défense décrit une situation explosive et craint de voir le pays s'engager dans une crise constitutionnelle. De son côté, l'ancien Premier ministre belge Guy Verhofstadt estime que ce scrutin souligne la nécessité pour l'UE de prendre son destin en main. Les institutions européennes attendent pour le moment. Mais quel que soit le vainqueur les 27 devront travailler avec le prochain président américain

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Présidentielle américaine : vers un record de participation

Jens Stoltenberg veut s'assurer que les membres de l’OTAN aideront l’Ukraine sur le long terme

Madrid et Ankara signent des accords pour approfondir leurs relations