L'Ukraine demande plus d'armes à l'OTAN

Dmytro Kuleba, le chef de la diplomatie ukrainienne, a averti l'OTAN contre une offensive russe massive et imminente dans le Donbass
Dmytro Kuleba, le chef de la diplomatie ukrainienne, a averti l'OTAN contre une offensive russe massive et imminente dans le Donbass Tous droits réservés Olivier Matthys/The Associated Press
Par Laura Vandormael
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le ministre des Affaires étrangères ukrainien a demandé à ses homologues de l'OTAN de livrer plus d'armes à son pays et rapidement. Une offensive russe massive serait imminente dans la région du Donbass, d'après lui.

PUBLICITÉ

Des armes, des armes et encore des armes. C'est ce que l'Ukraine réclame aux alliés de l'OTAN, et le ministre des Affaires étrangères ukrainien, Dmytro Kuleba, les veut rapidement si l'Ukraine veut avoir une chance de se battre dans sa guerre existentielle contre la Russie. "Soit, vous nous aidez maintenant, et je parle de jours, pas de semaines, ou votre aide arrivera trop tard, et beaucoup de gens mourront, beaucoup de civils perdront leurs maisons et de nombreux villages seront détruits, précisément parce que votre aide sera arrivée trop tard", a déclaré Dmytro Kuleba, le ministre des Affaires étrangères ukrainien, à ses homologues de l'OTAN.

Dmytro Kuleba était à Bruxelles pour le deuxième et dernier jour d'une réunion des ministres des Affaires étrangères de l'OTAN. Il les a mis en garde contre une offensive russe massive et imminente dans la région orientale du Donbass, à une échelle jamais vue depuis la Seconde guerre mondiale. Mais, le Secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, était présent pour annoncer que plus d'armes étaient en route vers l'Ukraine. "Nous sommes prêts, alliés de l'OTAN, à supporter l'Ukraine, et même à la supporter davantage et les alliés reconnaissent l'urgence de fournir plus de soutien", a confié Jens Stoltenberg.

Le secrétaire général de l'Alliance n'a pas fourni de calendrier, ni de détails sur ce qui serait exactement fourni à l'Ukraine. Mais il a prévenu qu'en ce qui concerne la guerre, le monde doit être prêt à faire face à un long combat.

Journaliste • Christopher Pitchers

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ukraine : 26 corps retrouvés sous des bâtiments en ruine à Borodyanka

Des civils ukrainiens reçoivent des formations au maniement des armes près d'Odessa

Vladimir "Poutine n'a pas besoin de paix, il veut restaurer l'empire russe"