EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Des centres intégrés bruxellois simplifient l'aide aux plus précaires

En partenariat avec The European Commission
Smart Regions
Smart Regions Tous droits réservés euronews
Tous droits réservés euronews
Par Claudio Rosmino
Partager cet article
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Un projet mené par Médecins du Monde et soutenu par l'Union européenne a permis d'ouvrir des centres sociaux et de santé intégrés à Bruxelles où les plus vulnérables ont accès à tous les services dont ils peuvent avoir besoin.

Donner aux plus vulnérables, un meilleur accès aux soins de santé et à l'aide sociale, c'était en 2016, l'objectif de départ d'une initiative consistant à créer des centres sociaux et de santé intégrés dans les quartiers périphériques de Bruxelles.

Pierre Verbeeren a été l'un des promoteurs de ce projet mené par Médecins du Monde et soutenu par l'Union européenne. Il est directeur général de l'action sociale du Centre public d'action sociale (CPAS) de la Ville de Bruxelles.

"Une multitude de services, mais la population ne s'y retrouve pas"

"À Bruxelles, on a une classe moyenne supérieure qui n'a pas trop de difficultés dans l'éventail des services qui existent, mais il y a aussi une classe populaire qui ne s'y retrouve pas dans les services qui existent," fait remarquer Pierre Verbeeren. "C'est un territoire qui a de nombreuses offres avec des services sociaux, ainsi que des services de santé, de santé mentale et de planification familiale," énumère-t-il. "Mais la population ne s'y retrouve pas et plus elle est précarisée, plus elle a du mal à s'y retrouver, que ce soit les personnes qui sont là depuis longtemps, mais qui ne parlent pas l'une des langues nationales ou des personnes qui sont là depuis peu et qui ne comprennent pas le système," explique-t-il.

euronews
Thomas Vaessen est médecin au Centre social et de santé intégré Ribaucare de Molenbeek, une structure ouverte dans le cadre du projeteuronews

Le fruit d'un "diagnostic précis"

"Toute une série d'organisations - Médecins du Monde, mais aussi des maisons médicales et des services sociaux - se sont dit qu'ils avaient un problème," poursuit le directeur général de l'action sociale du CPAS de la Ville de Bruxelles. "Donc, on s'est réuni, on a beaucoup travaillé sur les questions de l'accès et du non-recours aux services et pendant deux ans, on a essayé de définir un diagnostic précis pour bien comprendre ce qu'il y avait lieu de mettre en place," raconte-t-il.

"Au terme de ce travail, avec l'aide de l'Union européenne, on a défini un concept de centre social et de santé intégré qui est un lieu dans lequel chaque personne dans un quartier peut trouver une réponse à l'ensemble des services en poussant la porte à partir de son problème à soi," souligne-t-il pour finir.

Journaliste • Claudio Rosmino

Partager cet article