This content is not available in your region

La difficile intégration des Roms en Europe

Access to the comments Discussion
Par Méabh Mc Mahon  & Euronews
euronews_icons_loading
Une mère rom et ses enfants
Une mère rom et ses enfants   -   Tous droits réservés  Michel spingler/AP

C'est une journée pluvieuse au-dessus du centre d'accueil pour Roms à proximité de Gand en Belgique. Mais ce n'est pas la météo qui inquiète les personnes présentes mais bien leur intégration dans la vie quotidienne et leur capacité à payer les factures. Financé par les autorités locales, le centre est géré par l'ONG Caritas.

"Ces personnes qui vivaient dans des camps se retrouvent ici maintenant. La ville ne tolère plus la constitution de camps", explique Hannes Schotte, du conseil général de Gand.

Mario et Roxana vivent ici avec leurs enfants et 70 autres personnes. Ils partagent la cuisine et les salles de bain. Les enfants ont accès à une plaine de jeux et à des cours de cuisine ainsi qu’à des écoles à proximité. Disposer d'une véritable adresse change le quotidien.

"Je suis venu ici pour travailler, pour trouver de la stabilité et pour avancer", confie le père de famille. Mais Mario ne peut pas attendre trop longtemps. Il doit trouver un emploi rapidement et un toit pour sa famille.

"Après trois ans, les résidents sont dirigés vers l'immobilier traditionnel ou alors ils cherchent d'autres solutions de logement ici en Belgique ou dans leur pays d'origine s'ils ne parviennent pas à s'intégrer en Belgique", précise Gilles Van der Auwermeulen, responsable de projet pour Caritas.

Les eurodéputés se sont penchés lors de la session plénière à Strasbourg sur la situation des Roms et du long chemin à parcourir dans l'Union pour parvenir à une réelle égalité.

"80% d'entre euxvivent dans la pauvreté en raison de leur appartenance ethnique. L'Union européenne a le pouvoir de mettre en en place une loi pour l'égalité", insiste l’eurodéputé Romeo Franz (les Verts).

Les ONG demandent aux Etats membres de mettre en œuvre leur stratégie nationale en faveur des Roms. Cette question est d'autant plus urgente que la communauté rom venue d'Ukraine fuit la guerre et compte sur l'aide européenne.