EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Le Parti populaire européen soigne l’électorat agricole

Le PPE a organisé une conférence au Parlement européen pour présenter sa vision de l'agriculture
Le PPE a organisé une conférence au Parlement européen pour présenter sa vision de l'agriculture Tous droits réservés EPP
Tous droits réservés EPP
Par Grégoire Lory
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Depuis plusieurs mois, le PPE (Parti populaire européen) envoie des signaux à destination des agriculteurs et des producteurs. La présidente de la Commission européenne n’a pas manqué non plus d’adresser un message direct au secteur lors de son discours sur l’état de l’Union.

PUBLICITÉ

L'agriculture s'annonce comme l'un des thèmes majeurs des prochaines élections européennes. Le Parti populaire européen (PPE) resserre les rangs depuis quelques mois sur cette question.

La droite a organisé cette semaine une conférence dans l'hémicycle du Parlement européen à Bruxelles sur ce dossier. Mais aussi pour la première fois de son mandat lors du discours sur l'état de l'Union, la présidente de la Commission européenne a adressé un message direct au monde agricole.

"J_e tiens aujourd’hui à rendre hommage à nos agriculteurs et à les remercier d’assurer, jour après jour, notre approvisionnement alimentaire_", insistait Ursula von der Leyen lors de son allocution.

Au Parlement, les élus ne se font pas d'illusions sur ce changement de ton.

"Elle est complètement dans une démarche électorale où elle essaye à nouveau de rassembler sa famille politique autour d'elle dans l'objectif de pouvoir, j'imagine, faire un second mandat à la présidence de la Commission", juge l’eurodéputé écologiste Benoît Biteau.

"On a bien vu que le PPE lors de son congrès, il y a presque deux mois maintenant, avait mis la question agricole au cœur de ce congrès. On avait vu d'ailleurs une forte offensive au retour de ce congrès du PPE sur la question agricole", ajoute-t-il.

Selon les analystes, agriculteurs et producteurs ont accueilli avec satisfaction ces paroles de la présidente de la Commission. Après des crises majeures comme la pandémie de Covid-19 et la guerre en Ukraine, le secteur est bouleversé.

L'agriculture emploie un peu plus de 9 millions de personnes directement, mais les enjeux vont au-delà du secteur.

"La sensibilité pour l'alimentation, pour l'agriculture, pour la ruralité, sont des éléments qui dépassent largement le vote agricole. Et on voit dans plusieurs pays que les messages portés par le monde agricole sont des messages qui ont un écho bien au-delà, et dans l'ensemble de la société", explique Luc Vernet, secrétaire général de Farm Europe.

"Il y a un débat agricole qui est évidemment très fort dans les zones rurales, mais qui aussi trouve un écho dans les zones urbaines. On l'a vu aux Pays-Bas, mais on le voit aussi en Allemagne, en Italie et en France", poursuit-il.

Avec une production d'environ 418 milliards d’euros en 2019, l'Union est puissance agricole mondiale. Or, la guerre en Ukraine a rappelé que l'agriculture et la souveraineté alimentaire sont des éléments géopolitiques fondamentaux

Toutefois, les producteurs ne se contenteront pas de belles paroles. Dans un geste à destination de ses électeurs, le PPE porte depuis plusieurs mois des coups au Pacte vert et à la politique environnementale de l'UE. Il conteste la loi sur la restauration de la nature, et la présidente de la Commission a également lancé au début du mois un débat sur le statut de conservation du loup. Face à un électorat volatile, les chrétiens-démocrates cherchent donc à souder les décideurs et les sympathisants.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ukraine : Moscou revendique la prise de deux villages

Une cinquantaine de militants antifascistes arrêtés à Vienne

50 ans après, des Chypriotes recherchent toujours des disparus