Comment le plus grand télescope sous-marin d'Europe nous aide à savoir comment l'Univers est fait

En partenariat avec The European Commission
Comment le plus grand télescope sous-marin d'Europe nous aide à savoir comment l'Univers est fait
Tous droits réservés euronews
Par Aurora Velez
Partager cet article
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Dans cet épisode de Smart Regions, nous découvrons comment un télescope sous-marin au large de la Sicile, mis en œuvre dans le cadre d'un projet européen, peut nous aider à mieux comprendre les origines de notre Univers.

IDMAR est le plus grand télescope sous-marin d'Europe. Il a été déployé au large de Portopalo di Capo Passero, à la pointe sud de la Sicile. Son infrastructure comporte des sphères qui transmettent en temps réel, aux scientifiques participant à ce projet européen, de précieuses informations sur ce qui se passe en Méditerranée. 

Sur une plage proche du Capo Passero, Giacomo Cuttone, coordinateur scientifique d'IDMAR, nous précise en désignant le large : "IDMAR se situe à 100 m à l'est, à une profondeur de 3 500 m. Nos détecteurs nous transmettent par câble, des informations en matière de géophysique, de volcanologie, de biologie, et surtout nous aident à comprendre comment l'Univers est fait," précise-t-il.

Comprendre l'origine des rayons cosmiques

Au pied de l'Etna, à Catane, l'Institut italien de physique nucléaire (INFN-LNS) coordonne le projet IDMAR. Le télescope qui fonctionne comme un laboratoire de recherche multidisciplinaire étant placé là où la partie sud de la plaque européenne rencontre la partie nord de la plaque africaine, les chercheurs peuvent grâce à lui, photographier et cartographier cette zone sismique.

Mais ils tentent aussi de répondre à une question qui hante l'humanité en étudiant des particules élémentaires rares, appelées neutrinos, qui traversent la Terre, les mers et l'espace.

"Les neutrinos peuvent certainement apporter une réponse très importante pour comprendre l'origine des rayons cosmiques," souligne Simone Biagi, chercheur au sein du INFN-LNS. "Les rayons cosmiques sont des particules qui bombardent la Terre et nous ne savons toujours pas quelle est leur origine," fait-il remarquer avant d'ajouter : "En nous mettant à mesurer, à voir des neutrinos provenant de l'Univers, on explique vraiment d'une certaine manière d'où nous venons," assure-t-il.

À l'écoute des cachalots

IDMAR, c'est une infrastructure de 28 lignes. Chaque ligne se compose de 18 sphères et de milliers de capteurs.

Dans le laboratoire du port de Catane, appelé INFN-LNS String Integration, Giuseppina Larosa s'occupe des capacités auditives d'IDMAR, chacune des sphères de la structure étant équipée d'un hydrophone.

Chaque sphère est équipée d'un hydrophone, un appareil sous-marin qui détecte et enregistre les sons de la mer provenant de toutes les directions
Chaque sphère est équipée d'un hydrophone, un appareil sous-marin qui détecte et enregistre les sons de la mer provenant de toutes les directionsEuronews

Qu'ont découvert les scientifiques en étudiant le murmure de la mer à 3000 m de profondeur ? La chercheuse en physique acoustique nous répond : "Grâce à IDMAR, on a constaté, alors qu'on pensait qu'il n'y avait plus de baleines - plutôt des cachalots- en Méditerranée, qu'elles s'y trouvaient encore et se déplaçaient à une plus grande profondeur.Le son nous a permis de savoir où elles se trouvent et où elles se déplacent," indique-t-elle.

Le budget total du projet IDMAR a atteint 40 millions d'euros, dont 19 issus de la politique européenne de cohésion et un provenant de la région de Sicile.

Les trois partenaires de ce projet sont l'Institut national de physique nucléaire (INFN - Laboratoires nationaux du Sud) de Catane, l'Institut national de géophysique et de volcanologie (INGV) de Palerme et de Milazzo (Messine) et l'IAS du CNR (Institut pour l'étude des impacts anthropiques et de la durabilité dans l'environnement marin).

Journaliste • Aurora Velez

Partager cet article

À découvrir également

À quoi sert le laboratoire sous-marin européen construit au large de la Sicile ?

L'Écovillage de Boekel, un ensemble de logements désigné organisation la plus durable des Pays-Bas

Un projet européen veut nous donner une longueur d'avance sur la prochaine pandémie