PUBLICITÉ

Visite guidée dans le quartier des lobbies européens

Un panneau décourage les lobbyistes d'entrer dans le hall qui mène aux chambres du sénat de l'État du Maryland à Annapolis, mercredi 8 janvier 2014.
Un panneau décourage les lobbyistes d'entrer dans le hall qui mène aux chambres du sénat de l'État du Maryland à Annapolis, mercredi 8 janvier 2014. Tous droits réservés Patrick Semansky/AP
Tous droits réservés Patrick Semansky/AP
Par Maria PsaraYolaine de Kerchove
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Des rendez-vous en tête-à-tête, c'est acceptable. Mais aussi des déjeuners, des dîners et boissons payés, des voyages de luxe entièrement pris en charge. Ce sont là quelques-uns des moyens utilisés par certaines sociétés de lobbying pour tenter de séduire les députés européens à Bruxelles.

PUBLICITÉ

Corporate Europe Observatory et LobbyControl ont organisé une visite guidée du quartier européen de Bruxelles, mettant en lumière le lobbying des Big Tech.

Comme l'a expliqué à Euronews le directeur général de Corporate Europe Observatory, les limites sont parfois franchies.

"Il y a bien sûr les réunions individuelles, mais aussi des moyens plus problématiques de faire du lobbying auprès des députés européens et de leurs assistants, en entrant simplement dans leur bureau et en commençant à leur parler. Nous avons même entendu parler d'un député qui a été suivi dans les toilettes par un lobbyiste spécialisé dans les énergies fossiles, ce qui est, bien sûr, plus que deux pas de trop", témoigne Bram Vranken, chercheur pour Corporate Europe Observatory.

Les lobbyistes préfèrent louer leurs bureaux autour du Parlement européen à Bruxelles pour y accéder facilement.

La rue Montoyer, à côté du Parlement, est un véritable couloir pour les entreprises de lobbying ! Et beaucoup de grandes entreprises technologiques sont là pour essayer d'influencer la politique.

"Toutes les grandes entreprises technologiques ont désormais dépassé la capitalisation boursière de 1 000 milliards de dollars. Ces entreprises sont donc vraiment immenses et tout ce qui constitue une grande partie de notre vie en ligne passe par ces grandes plateformes... Et ce que nous avons vu, c'est qu'en plus de leur pouvoir économique, de leur pouvoir de monopole, leur pouvoir politique a également augmenté de façon massive", ajoute Bram Vranken.

Il existe un registre des activités de lobbying à l'échelle de l'UE, appelé "registre de transparence", qui est facultatif ! Selon un récent rapport de la Cour des comptes européenne, il présente des faiblesses et des lacunes en matière d'information qui rendent les activités de lobbying moins transparentes dans les trois plus grandes institutions de l'UE.

Le Corporate Europe Observatory et LobbyControl ont mis en place l'initiative Lobbyleaks pour dénoncer les activités de lobbying douteuses des grandes entreprises technologiques. Cette initiative est soutenue par une alliance de députés européens de tous les partis.

"Nous voulons avoir des yeux et des oreilles dans un Parlement afin que si quelqu'un voit quelque chose d'étrange, il le signale, et ensuite une enquête est menée pour déceler les preuves de ce qu'il se passe", explique Paul Tang, député européen S&D, Pays-Bas.

Le 27 février dernier, le Parlement européen a décidé d'interdire aux représentants d'Amazon d'accéder à ses bâtiments, parce que l'entreprise a refusé de se présenter à plusieurs auditions du Parlement.

Cette décision sans précédent s'est déjà produite en 2017, lorsque l'entreprise Monsanto avait été bannie.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Comment l'enfumage du lobby nucléaire a triomphé sur les énergies renouvelables

Michiel van Hulten : "Nous demandons que tous les eurodéputés publient leurs réunions de lobbying"

Les appels à réformer les règles de lobbying dans l'UE se multiplient