EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Jean-Luc Mélenchon appelle la France à reconnaître l'État palestinien

"Notre chemin n'est pas celui de la violence, ne pas celui de l'escalade, c'est celui de la conviction".
"Notre chemin n'est pas celui de la violence, ne pas celui de l'escalade, c'est celui de la conviction". Tous droits réservés Aurelien Morissard/Copyright 2024 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Aurelien Morissard/Copyright 2024 The AP. All rights reserved.
Par Serge Duchêne avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

"La France doit reconnaître l'État palestinien maintenant. Parce que c'est maintenant qu'il s'agit d'empêcher qu'on meure - qu'il faut que le rapport de forces montre que la terre entière condamne ce génocide", a déclaré M. Mélenchon lors d'un rassemblement samedi à Aubervilliers.

PUBLICITÉ

Le leader de La France Insoumise (LFI) a déclaré à ses partisans lors d'un rassemblement samedi qu'il était temps que le pays reconnaisse l'État de Palestine.

Jean-Luc Mélenchon s'est adressé à ses partisans dans la ville d'Aubervilliers, près de Paris, alors que la campagne officielle pour les élections européennes de 2024 entre dans ses dernières semaines.

Il a été rejoint sur scène par Manon Aubry, candidate LFI, qui a déclaré que son parti prendrait des sanctions contre Israël en cas de victoire aux européennes et mettrait fin aux livraisons d'armes à ce pays.

Contexte de condamnation de l'offensive israélienne

Leurs commentaires s'inscrivent dans le contexte d'une condamnation mondiale croissante de la dure offensive militaire israélienne à Gaza.

Trois États européens - l'Espagne, l'Irlande et la Norvège - ont annoncé mercredi qu'ils reconnaîtraient officiellement l'État palestinien, sept mois après le déclenchement de la guerre de Gaza.

Ce geste hautement symbolique a été coordonné par les trois nations après des mois de négociations entre un groupe de pays européens désireux de franchir le pas.

Proposée pour la première fois par les Nations unies en 1947, la solution des deux États envisage la création de deux nations distinctes : l'une pour les Juifs (Israël) et l'autre pour les Palestiniens (Palestine). Cela impliquerait de diviser la terre, chaque État ayant son propre gouvernement. L'objectif est de permettre aux deux parties de vivre côte à côte de manière pacifique et indépendante.

Israël s'oppose à cette initiative, affirmant qu'elle "alimentera l'instabilité" au Moyen-Orient.

À ce jour, le statut d'État palestinien a été reconnu par 139 des 193 États membres de l'Organisation des Nations unies (ONU).

Les élections européennes auront lieu du 6 au 9 juin. 450 millions de personnes dans l'Union européenne des 27 choisiront 720 législateurs pour les cinq prochaines années.

En France, le scrutin aura lieu le 9 juin.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

"On se reconnaît en lui" : les jeunes électeurs se tournent vers le leader de RN, Jordan Bardella

Oslo, Madrid et Dublin reconnaissent l'Etat palestinien, renforçant l'isolement de l'Israël

La gauche radicale européenne fixe ses objectifs pour les élections de juin