EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Arrivé en tête des législatives, le RN est aux portes du pouvoir

a
a Tous droits réservés Euronews/Lauren Chadwick
Tous droits réservés Euronews/Lauren Chadwick
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Rassemblement National est arrivé en tête du premier tour des législatives. Le scrutin a été marqué par une forte participation.

PUBLICITÉ

Au QG du Rassemblement national à Hénin-Beaumont, les militants ont laissé exploser leur joie à l’annonce des résultats des législatives.

Le parti d’extrême droite et ses alliés LR sont en tête du premier tour avec plus de 33 % des suffrages. Le Nouveau Front populaire est arrivé deuxième, devant l’ex-majorité présidentielle et les Républicains.

Selon des projections, sur les 577 sièges que compte l’Assemblée nationale, le RN pourrait en obtenir entre 230 et 280, et le Nouveau Front populaire entre 125 et 165 députés.

Le scrutin a été marqué par une forte participation. Dimanche, plus de 66 % des électeurs se sont déplacés pour aller voter. Un record depuis plus de 20 ans.

Si le Rassemblement National parvient à obtenir une majorité, Jordan Bardella, espère devenir Premier ministre. Lors d’une allocution dimanche soir, le président du RN s'est voulu rassembleur.

"Ce soir, j'appelle tous les Français attachés à leur liberté et au redressement de la France, à me rejoindre pour amplifier la dynamique et faire gagner l'union nationale face à ceux qui veulent nous diviser, abîmer l'ordre public et bafouer nos valeurs", a déclaré Jordan Bardella.

Malgré le mauvais score de l’ex-majorité présidentielle, certains membres du gouvernement sont en bonne position pour être élu au second tour. C’est le cas du Premier ministre, Gabriel Attal. Dimanche soir, il a appelé les électeurs à se mobiliser contre le Rassemblement National.

"Je le dis avec la force d'un appel à chacun de nos électeurs. Pas une seule voix ne doit aller au Rassemblement national. Dans de telles circonstances, la France ne mérite aucune hésitation. Si nous voulons être à la hauteur du destin de la France, il est de notre devoir moral de tout faire pour éviter le pire", a-t-il déclaré.

Pour faire barrage au RN, d’autres partis ont également donné des consignes de vote en cas notamment de triangulaire.

Selon Jean-Luc Mélenchon, les candidats du Nouveau Front populaire retireront leurs candidatures au cas où ils arriveraient troisième.

"Conformément à nos principes et à nos positions constantes lors de toutes les élections précédentes, nulle part, nous ne laisserons le RN l'emporter. Et c'est pourquoi, au cas où il arriverait en tête alors que nous ne serions qu'en troisième position, nous retirerions notre candidature" a déclaré le leader Insoumis.

À l’annonce des résultats, des mobilisations contre l’extrême droite ont eu lieu un peu partout en France, comme ici place de la République à Paris. Le second tour des législatives aura lieu le dimanche 7 juillet.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'Allemagne fait fermer le Centre islamique de Hambourg

La difficile composition de la prochaine Commission européenne

Réunion des ministres de la Justice de l'UE : la compétitivité juridique au cœur des débats