Cinq compétences dont vous n'avez plus besoin, grâce à l'intelligence artificielle

Ce que vous pouvez ne plus apprendre grâce à l'AI
Ce que vous pouvez ne plus apprendre grâce à l'AI Tous droits réservés Canva
Par Imane El Atillah
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Si l'IA bouscule le monde du travail et inquiète les salariés, ses capacités sont souvent surestimées. Alors, que va changer cette technologie dans nos vies professionnelles ?

PUBLICITÉ

Au cours des derniers mois, l'intelligence artificielle (IA) a progressé à pas de géants et son utilisation bat des records, notamment depuis le lancement du fameux ChatGPT. Mais s'il est temps de se préparer à un monde régi par l'IA, les capacités de l'intelligence artificielle sont en fait souvent surestimées.

Beaucoup de gens ont peur que l'IA rende leur travail obsolète et que leurs compétences seront bientôt de plus en plus facilement automatisables. Cependant, l'IA aura toujours besoin de la collaboration et de l'intervention de l'homme pour fonctionner correctement.

"Nous ne voulons pas être trop dépendants de l'IA à l'avenir. Car que se passera-t-il si le prochain virus n'est pas le coronavirus mais un virus informatique massif, qui rendra tous nos ordinateurs inutilisables et détruira ou bloquera tous nos systèmes informatiques ?" s'interroge Bernard Marr, futurologue et auteur de best-sellers internationaux.

"Les gens sont souvent effrayés lorsqu'ils pensent à toutes les capacités dont l'IA dispose aujourd'hui. Qu'est-ce que cela signifie pour mon travail de rédacteur, par exemple ? Est-ce qu'à l'avenir des outils comme ChatGPT rédigeront tous nos textes ? La réponse est non. Mais oui cela changera notre manière de travailler", a ajouté M. Marr.

Les compétences que vous pouvez vous permettre de ne plus apprendre

1. L'écriture

L'IA peut être utilisée pour produire des rapports simples, des articles de presse et d'autres contenus.

Ses capacités linguistiques ont largement progressé et elle est désormais capable de prendre en charge de nombreuses tâches de rédaction, de synthèse et peut même proposer des suggestions et des idées.

Certains rédacteurs utilisent déjà des robots conversationnels tels que ChatGPT pour rédiger des contenus comme des descriptions de postes pour les équipes de ressources humaines.

Certaines personnes gagneraient même de l'argent en utilisant l'IA pour écrire et vendre des contenus sur Amazon, selon l'agence de presse Reuters. 

2. La conception artistique

Les outils de l'IA peuvent réduire le travail de conception en automatisant des tâches telles que la création d'images, la mise en page ou l'optimisation des couleurs.

Si certains affirment qu'utiliser l'IA dans le domaine artistique, amoindrit la valeur d'une oeuvre, des pionniers s'en servent déjà pour développer leur style.

Un photographe a, par exemple, gagné des milliers de followers sur Instagram avec ses portraits étonnants, avant d'admettre qu'ils avaient été créés par un logiciel d'IA, Midjourney, et retouchés dans Photoshop.

3. La saisie de données

"La saisie et le traitement des données seront probablement automatisés d'ici cinq à dix ans. Les algorithmes d'apprentissage automatique peuvent saisir les données plus rapidement et avec plus de précision que les humains", estime Imane Adel, vice-présidente exécutive de la stratégie chez Paymob, à Forbes.

Grâce aux algorithmes d'apprentissage automatique tels que la technologie de reconnaissance optique des caractères (OCR), l'IA peut désormais reconnaître et convertir un texte imprimé ou écrit en données numériques, ce qui permet de réduire les erreurs manuelles et de gagner un temps précieux.

4. L'analyse des données

L'IA peut analyser rapidement de grandes quantités de données, en identifiant des modèles et des schémas que les humains pourraient ne pas voir ou ne pas comprendre. Une aide qui peut s'avérer précieuse dans la prise de décisions.

"Aujourd'hui, nous disposons d'une IA qui peut regarder nos données, détecter des schémas et effectuer une partie de l'analyse à notre place. Elle peut ainsi effectuer des travaux de comptabilité financière de base", a déclaré Bernard Marr à Euronews Next.

5. Montage vidéo

L'IA a la capacité d'aider les personnes qui n'ont aucune expérience du montage en sélectionnant et  assemblant automatiquement les meilleurs plans, mais aussi en ajoutant des transitions et en ajustant les niveaux sonores.

L'IA peut également contribuer à la retouche d'images et la correction des couleurs par exemples. Elle est aussi capable de générer des aperçus, pour permettre aux utilisateurs de visualiser plus facilement leur produit final.

L'avenir du travail à l'ère de l'IA

Grâce à sa capacité à automatiser facilement les tâches répétitives, l'IA pourrait être une solution pour nous dispenser des tâches basiques et ennuyeuses, et nous laisser du temps pour développer notre créativité.

PUBLICITÉ

"Il faut espérer qu'à long terme, l'IA soit une bonne chose car dans de nombreux emplois, nous gaspillons une grande partie de notre potentiel humain à faire des choses sans valeur ajoutée", analyse M. Marr. "Si nous pouvons donner cela aux machines et consacrer notre temps à ce qui crée vraiment de la valeur en termes de créativité, de pensée critique, et ainsi de suite, cela ne peut que rendre le monde meilleur".

Il faut espérer qu'à long terme, l'IA soit une bonne chose car dans de nombreux emplois, nous gaspillons une grande partie de notre potentiel à faire des choses qui ne créent pas de valeur"
Bernard Marr
Expert en technologies du futur

Selon M. Marr, la relation entre l'IA et les humains devrait être plutôt collaborative et ressembler à celle des pilotes et des avions automatisés : bien qu'un avion puisse voler seul grâce à son mode pilotage automatique, un pilote est toujours nécessaire à bord; notamment en cas d'urgence.

Les pilotes humains peuvent proposer des solutions innovantes et créatives grâce à leur capacité à résoudre les problèmes, ce que de nombreux robots sont loin de pouvoir faire, et cela s'applique à tous les secteurs, où les tâches sont automatisables.

Ainsi, dans un monde où nous travaillerons tous bientôt avec l'IA, les compétences qui comptent seront celles qui font de nous des êtres humains. De la créativité à l'esprit critique, les compétences non techniques devraient devenir les plus précieuses et les plus demandées sur le marché.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le "pre-bunking" est-il la solution contre les fausses informations ?

Les législateurs à la peine pour rattraper l'intelligence artificielle

Julian Assange bientôt libre ?