Publicité en ligne : Bruxelles accuse Google d'avoir abusé de sa position dominante

AP
AP Tous droits réservés Jens Meyer/Copyright 2020 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Jens Meyer/Copyright 2020 The AP. All rights reserved.
Par euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

C'est la technologie d'affichage publicitaire de Google qui est dans le collimateur de la Commission européenne.

PUBLICITÉ

Bruxelles accuse Google d'abus de position dominante dans le secteur de la publicité en ligne et menace le géant du web d'une amende de plusieurs milliards d'euros.

Après deux ans d'enquête, la Commission européenne a envoyé au géant du web une lettre pour l'informer de ses griefs.

Margrethe Vestager, commissaire européenne à la concurrence : "À ce stade de l'enquête, nous pensons que le comportement de Google pourrait constituer un abus de position dominante. S'ils sont prouvés, ces agissements seraient illégaux au regard de nos règles. Nous devons nous tourner vers l'avenir. Si nous arrivons à la conclusion que ces pratiques sont illégales, nous devons veiller à ce qu'il y soit mis fin de manière efficace.

Selon Bruxelles, la seule solution pour Google serait de céder une partie de ses services.

Google risque une amende pouvant atteindre jusqu'à 10 % de son chiffre d'affaires annuel et a déjà fait savoir son intention de contester les accusations portées contre lui.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ventes massives chez Google : le géant de la technologie perd la valeur de Disney en une nuit

Google fête ses 25 ans : le géant de l'internet peut-il être mieux contrôlé ?

Facebook et Instagram font l'objet de deux nouvelles enquêtes de la Commission européenne