PUBLICITÉ

Polémique : des fossiles présumés d'"extraterrestres" présentés au Congrès mexicain

eaea
eaea Tous droits réservés eae
Tous droits réservés eae
Par euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en turc

Nouvelle arnaque aux extraterrestres ? Lors d'une session spéciale du Congrès mexicain, les "momies" de deux prétendus "extraterrestres" ont été exposées. Polémique garantie.

PUBLICITÉ

Une exposition au sein même du Congrès mexicain a créé une vive polémique cette semaine. Invité par un député, Jaime Maussan, spécialiste autoproclamé des ovnis, a dévoilé dans des vitrines deux corps apparemment momifiés présentant des caractéristiques d'êtres... extraterrestres. En tous cas dignes de E.T.

Pour Jaime Maussan ces deux momies seraient vielles de mille ans. S'exprimant sous serment, il a affirmé : "ces spécimens ne font pas partie de l'évolution de notre monde. Ils n'ont pas été récupérés dans une carcasse d'ovni. Ils ont été trouvés fossilisés dans une mine de mousse de diatomées" (la diatomée est formée par l'accumulation en milieux sédimentaires de très fins débris de nature siliceuse formés de carapaces de très fins micro-organismes, ndlr).

Meksika Kongresi
Exposition "Alien" au Congrès mexicainMeksika Kongresi

Selon Jaime Maussan, les échantillons ont été analysés par l'Université nationale autonome du Mexique (UNAM), et les scientifiques qui ont réussi à obtenir des échantillons d'ADN ont effectué des tests au radiocarbone pour déterminer leur âge.

L'institut a bel et bien confirmé, dans un communiqué, qu'il avait effectué des analyses, avant de relativiser. Celles-ci ont été menées uniquement pour déterminer l'âge des objets… et non l'origine des spécimens. Le laboratoire se "distancie de toute utilisation ultérieure, interprétation ou fausse déclaration concernant les résultats qu'il a publiés", précise le communiqué.

Ce n'est pas la première fois que ces "momies" font la Une des médias même si de nombreux experts remettent en doute leurs origines.

Ces momies "sont une création dénoncée il y a déjà des années", a affirmé l'édition française du Huffington Post. L'une des momies "a été expertisée par un anthropologue. Ses conclusions sont claires : la momie en question est un "assemblage de différents restes humains momifiés", ajoute le média.

Jaime Maussan était accompagné de l'ancien pilote américain Ryan Graves et d'Avi Loeb, professeur d'astrophysique à l'université de Harvard. Ryan Graves a également présenté des preuves lors d'une audition au Congrès américain en juillet dernier.

S'il est aujourd'hui généralement admis dans les milieux scientifiques et politiques qu'il existe des phénomènes inhabituels qui ne peuvent être identifiés, de profonds désaccords subsistent pour expliquer leurs origines.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Nouvelle découverte à Pompéi : des squelettes retrouvés dans une ancienne villa romaine

Boeing annule le décollage de sa capsule Starliner en raison de problèmes techniques

Espace : Ariane 6 approche de son premier lancement